La Nouvelle Tribune

Examen de la proposition de résolution

Espace membre


Situation confuse à l’Assemblée
Depuis la dernière séance plénière qui a consacré la clôture officielle de la 6è session extraordinaire à l’Assemblée nationale, le président Mathurin Nago n’a pas pu s’entendre avec les députés signataires de la proposition de résolution sur la date d’’ouverture de la 7è session extraordinaire de l’année 2008.

Bien que le principe ait été adopté et le dossier concernant la proposition de résolution affecté à la commission des lois,  le président Mathurin Nago semble user de toutes les stratégies pour bloquer l’examen de ce dossier. C’est sans doute pour cette raison que, avant que les députés ne se séparent ce jour là, le président de l’Assemblée nationale a laissé entendre  que son calendrier est chargé compte tenu des activités parlementaires programmées tout au long de la période.
Face à cette situation, on se demande ce que  sera le comportement des députés du G4, G13 et de Force Clé à la prochaine session de l’institution parlementaire. Mathurin Nago se pliera t-il finalement à leur requête et ouvrira-t-il  une 7è session extraordinaire? Ou bien attendra t-il paisiblement l’ouverture de la session extraordinaire  sur  l’examen et l’adoption du projet de budget 2009 de l’Assemblée nationale?  On apprend déjà des sources parlementaires que quelle que soit la nature de la session qui sera ouverte, elle risque d’être électrique et tumultueuse. Dans tous les cas, les députés de l’opposition parlementaire menacent de ne pas baisser  les bras tant que le président de l’Assemblée nationale  continuera de s’opposer  au contrôle de ses activités et  sa gestion.  Autrement, les députés pourraient  refuser d’adopter le prochain rapport d’activités du président Mathurin Nago. C’est dire que la crise parlementaire n’est pas encore à son terme et on risque d’assister à un enlisement.

Ismail Kèko