La Nouvelle Tribune

Le nouveau ministre, Komi Koutché, annonce ses priorités

Espace membre

Le nouveau ministre de la Communication et des Tic, Komi Koutché, a été officiellement installé, le lundi 19 août dernier, par le ministre sortant Max Ahouèkè. Le jeune ministre, conscient de la bataille qui l’attend, promet mettre résolument au travail tout le ministère, pour ne pas perdre de temps. Les chantiers sont nombreux.  

«Rien n’est possible sans les Hommes. Je mettrai un point d’honneur sur la discipline  et le respect de l’autorité, sans la quelle rien ne peut être mis en place comme organisation.» A laissé entendre le tout nouveau ministre de la Communication, à sa prise de service ce lundi 19 août au Palais des Congrès de Cotonou.

Entre autres challenges, dans le domaine des médias, il a promis renforcer les mesures visant à assurer la promotion, le développement et la mise aux normes internationales des médias ; réussir dans le délai imparti, le passage des techniques de production radiophonique,  de l’analogie au numérique ; veiller à l’assainissement de la gestion des  médias de service public, et installer une Maison de Presse.

Dans le domaine des Tic, son objectif est de travailler à faire de la société Bénin Télécom SA, un pôle de croissance et de profit, à l’instar de ses structures sœurs du secteur privé; assurer à tout prix une bonne qualité de la connexion Internet.  Au niveau de la poste, Komi Koutché envisage œuvrer pour l’amélioration  des services postaux  et le développement de la Caisse Nationale d’Epargne.

Il veut enfin œuvrer à faire adopter par le Parlement, la loi qui permettra de doter le Bénin d’une Autorité de régulation pérenne, dont les conseillers seront désignés pour un mandat défini.