La Nouvelle Tribune

Aké Natondé officiellement installé

Espace membre

Après 2 ans, 2 mois et 12 jours passés à la tête du ministère des Transports et des Travaux Publics, Lambert Koty a passé la charge, hier dans l’enceinte dudit ministère, à Aké Natondé, avec les honneurs de Jacques Ayadji et ses collègues.

Comme pour rappeler lapalissade ‘’les voies de l’Eternel sont insondables’’, un fils d’Agonli a succédé à un fils d’Agonli au ministère des Transports et des Travaux Publics (MTTP). Dans la joie, dans la fraternité et devant Marcel de Souza, François Abiola, des députés, des parents et amis, la cérémonie de passation de charge s’est tenue hier. Sans langue de bois, le représentant des partenaires sociaux de ce secteur a d’abord rendu, au nom du personnel, un vibrant hommage au ministre sortant, «qui s’est illustré par son savoir-faire, son patriotisme débordant, son goût élevé pour le beau et sa finesse à nulle autre pareille». Il a marqué positivement ce ministère.

Cependant, tout n’a pas été rose et «vous n’avez pas pu contribuer de manière significative aux transferts de compétence dans le secteur, et ce n’est pas à défaut d’avoir attirer votre attention sur cette nécessité». A ce jour, le Bénin reste l’un des rares pays au sud du Sahara à ne pas protéger les nationaux dans le secteur des Travaux Publics et des Transports.

Pour le ministre sortant, les chantiers sont nombreux, comme pour dire à Aké Natondé que beaucoup de choses restent à faire. Entre autres, le développement harmonieux de tous les sous-secteurs du ministère. D’après Koty, dans les années à venir, «si nous n’arrivons pas à développer les rails, les routes du Bénin sont en péril». Il faudra aussi poursuivre et achever la construction des différents axes routiers, comme Akassato-Bohicon, Godomey-Pahou, Kandi-Ségbana. Et pour le représentant des partenaires sociaux, le nouveau ministre doit mettre tout en œuvre pour améliorer, ou à défaut maintenir le ciel du MTPT toujours serein, c’est-à-dire, tel qu’il l’a trouvé.

Jacques Ayadji et ses collègues décernent un certificat d’honneur à Koty

Si les partenaires sociaux ont décerné, sans la moindre hésitation, un satisfecit complet à Lambert Koty, c’est parce qu’ils estiment avoir trouvé en lui le bon père de famille qui est toujours à l’écoute de ses enfants, trouvant les mots justes pour calmer les uns et les autres. Et pour un témoignage, c’est le Secrétaire général adjoint du syndicat des Ttp, Jacques Ayadji, qui a remis le certificat d’honneur décerné par tout le personnel du ministère. Comme pour dire que l’homme a fait preuve d’esprit managérial, avec les compétences qu’il fallait pour diriger ce ministère. Et c’est aussi la preuve qu’il règne au ministère des Travaux Publics et des Transports  une sérénité et une ambiance de travail, empreint de convivialité, de courtoisie et de respect mutuel, entre autorités et travailleurs.