La Nouvelle Tribune

Sortie médiatique de Réckya Madougou sur la révision de la Constitution

Espace membre

Des citoyens entre conviction, incrédulité et indifférence

Françoise Orgeret : «C’est une dame qui a la tête sur les épaules et elle maitrise son dossier. Elle a clarifié le flou qui existait sur la situation de la révision de la Constitution. Elle a clarifié la position du Chef de l’Etat concernant cette affaire, car il ne revient plus en 2016. C’est une dame qui n’est pas du côté  du mensonge. Chez elle c’est ça ou ce n’est pas ça.»

Mantcho Romuald : «D’abord elle n’est pas pratiquante du droit et elle vient radoter .Elle est passée carrément à coté, car elle ne m’a pas convaincu. Elle est venue raconter des sobriétés durant toute la soirée, ainsi que des contre-vérités. Elle est la porte-parole du gouvernement et elle est en mission pour le Chef de l’Etat.»

Yves Agossou : «J’ai suivi le débat et je ne suis pas convaincu. Elle n’a pas été sincère, soit elle ne maitrise pas les termes du débat.»

Mme Aguiah : «Elle a été vraiment éloquente, elle a soutenu son thème jusqu’à la fin. Elle a vraiment été excellente. Mais, par rapport à la révision de la Constitution, je ne suis pas d’accord et je vais continuer par porter le rouge tous les mercredis.»

Adogbo Salem : «Je l’ai suivie, mais le débat m’a laissé indifférent. Il n’y avait pas de fait nouveau. On voit que c’est parce qu’elle est au gouvernement qu’elle se sent obligée de défendre les actions du gouvernement, ce qui est normal. Elle  a tout de même été éloquente et ravissante comme d’habitude.»

Abdoul Karim Zinsou : «Je pense que c’est dommage. Quand les intérêts changent, les convictions aussi changent .Je n’ai pas suivi le débat, mais elle n’a jamais  eu de combat, c’était juste une échelle pour venir là où elle est. Maintenant,  elle cherche à se maintenir.»

Koussovi Rosaline : «Mme la ministre a été très convaincante,  sur le  fait que cette révision n’est pas opportuniste, mais elle ne m’a pas convaincue sur la nécessité de modifier notre Constitution actuelle.»

Coffi : «Elle n’a rien dit de bon durant toute l’émission. D’ailleurs, moi j’ai remarqué qu’elle essayait de répondre à Maurice Ahanhanzo.»

Basile : «Je ne sais pas ce qu’elle est venue raconter, je pense que c‘est de la politique. Mais, elle n’a rien dit qui puisse me convaincre. Moi j’ai opté pour le mercredi rouge, c’est pourquoi je porte le rouge tous les mercredis.»

Mr Allagbe : (Economiste, gestionnaire de formation) «Madame la ministre a donné des arguments convaincants, car elle a satisfait toutes mes attentes. Concernant ce qu’elle avait eu à dire, elle a été constante hier, puisqu’elle n’a pas changé de position. Entre temps elle était contre une révision opportuniste, elle ne voulait pas que le Président Kérékou s’éternise au pouvoir. Elle a été claire.»