La Nouvelle Tribune

Présidentielles au Mali : le KO redouté!

Espace membre

Suite à l'annonce par une radio privée d'un vainqueur aux élections présidentielles du Mali dès le premier tour, une sorte de panique s'est emparée des autres candidats, notamment de Soumaïla Cissé. 

A la faveur d'une conférence de presse animée par le front uni pour la sauvegarde de la Démocratie et de la République (FDR) et étendue aux candidats Modibo Sidibé, Dramane Dembélé, Jeamille Bittar et Soumaïla Cissé, ce dernier a affirmé : « Un second tour est incontestable et incontournable »

Pour étayer son argumentation il se base sur les résultats en sa possession, qui d'après lui, indiquent qu'une victoire par KO dès le premier tour serait impossible. Il n'a pas par ailleurs épargné la radio privée en question, affirmant qu'elle contribuait à instaurer le trouble dans les esprits des maliens sortis massivement voter, rappelant que l'annonce des résultats n'était réservée qu'à l'administration; Il s'est aussi interrogé au passage sur l'opportunité d'une telle annonce sur une radio privée, avouant craindre que cette démarche attise les tensions déjà exacerbées par les différentes crises que traversent le pays depuis plusieurs mois.

Jeamille Bittar quant à lui à demander aux militants de se tenir prêts à se battre pour la volonté du peuple, refusant d'attendre la décision de la cour constitutionnelle avant de sonner l'alerte. Une présidentielle donc à haut risque pour un pays qui a traversé plusieurs moments d'instabilité depuis le fameux coup d'Etat, qui au final, n'a profité qu'au putschiste