La Nouvelle Tribune

Guerre de Leadership des FCBE dans la 6ème circonscription électorale : Yayi calme ses disciples

Espace membre

Une délégation constituée de certains ténors de la famille cauris  était hier au Palais de la Marina, à Cotonou. Il était principalement question de resserrer les rangs, sous le contrôle de leur leader charismatique, le Président Boni Yayi.

Il a fallu trois heures d’horloge de confrontation, pour voir finalement les esprits se calmer. Le Président de la République a donc réussi à rassembler autour de lui, les différents acteurs de cette querelle de clocher qui déchire, depuis peu, les barrons de l’alliance Fcbe de la 6ème circonscription électorale.

Le message du Chef de l’Etat était clair : Mettre un terme à cette querelle égoïste de leadership, afin de privilégier l’intérêt supérieur de l’alliance. A la sortie de cette rencontre de crise, le calme aurait regagné le forum, en tous cas pour l’instant. «Le Chef de l’Etat nous a prodigué d’énormes conseils et nous comptons les mettre en pratique», a déclaré l’honorable Claudine Prudencio.

Le Coordonnateur national des Fcbe, Eugène Azatassou, a, quant à lui, laissé entendre qu’il n’y a pas de problèmes majeurs au sein des Fcbe.  Selon lui, ce sont juste des malentendus. «Sinon, a-t-il souligné, nous nous entendons sur les points essentiels». Pour le ministre Valentin Djénontin, il faut pouvoir dépasser les drôleries et s’attaquer à l’essentiel, c’est-à-dire le bien-être de la population, que les antagonistes semblent perdre de vue.

Pour l’heure, on peut donc retenir que le Chef de l’Etat a réussi à chasser les démons politiques qui hantent sa famille politique. Mais, pour combien de temps encore, lorsqu’on sait que 2015 et 2016 sont déjà en ligne de mire?