La Nouvelle Tribune

De nouveaux ambassadeurs et des membres de la Chaire Unesco au cabinet de Marcelline Gbèha Afouda

Espace membre

 

Plusieurs personnalités étaient, le vendredi dernier, au cabinet de la Présidente de la Haute Cour de Justice (HCJ). Il s’agit du nouvel Ambassadeur du Bénin près le Canada, le nouvel Ambassadeur du Bénin près la République Démocratique du Congo (Rdc), une délégation de la Chaire Unesco, sans oublier M. Biaou Président de la Chambre d’instruction de la HCJ.

Au terme de l’audience, la première personnalité, en la personne de Pamphile Goutondji, nouvel Ambassadeur du Bénin près le Canada, dira qu’il est venu prendre conseils auprès de la Présidente de la HCJ suite à sa nomination. Selon lui, la Présidente Marcelline Claire Gbèha Afouda, dans les conseils qui lui ont été prodigués, a profité pour demander au nouvel Ambassadeur de projeter une bonne image du Bénin au Canada et auprès des autorités canadiennes. «En dehors des relations Etat à Etat, qu’on puisse faire en sorte que la société béninoise ait sa place au Canada…», a-t-il déclaré.

Enfin, la Présidente de la HCJ lui aurait demandé également de défendre les intérêts des Béninois, ceux des hommes d’affaires, et faire en sorte que les relations entre les deux pays soient davantage renforcées. A la suite de l’Ambassadeur Pamphile Goutondji, la Présidente de la HCJ a reçu également le nouvel Ambassadeur du Bénin près la République Démocratique du Congo (Rdc), Gisèle Balley Médégan, qui a déclaré au terme de cette audience, qu’elle est partie faire une visite protocolaire, afin d’écouter les voix les plus autorisées dans le cadre de l’accomplissement de sa mission. Se fondant sur les expériences qu’elle avait acquises au Bénin, elle se dit consciente de la tâche qui l’attend. «Je vous signale que j’ai la juridiction sur le Congo-Brazzaville, le Rwanda, le Burundi, l’Angola, donc les grands lacs, sauf l’Ouganda», a-t-elle précisé.

La présidente Marcelline Claire Gbèha Afouda a également reçu dans son cabinet, des membres de la Chaire Unesco en séjour au Bénin dans le cadre de la tenue de la 14è assemblée  régionale en Droits de l’Homme, Co-organisée par la Chaire Unesco des droits et de la personne, et le Haut commissariat aux réfugiés des Nations Unies. Ce fût une occasion pour la Présidente de la HCJ de présenter l’institution à ses hôtes, ainsi que son fonctionnement, et quelles sont les voies pour la saisir.

Plusieurs questions ont été posées par la suite à la présidente de la HCJ, suivies de réponses adéquates qui ont permis à la délégation de la Chaire Unesco de repartir comblée. Cette délégation a été conduite par Arsène Joel Adéloui, Maitre-assistant des Universités-CAMES et premier adjoint au Chef-département de Droit public. «La HCJ est une institution spéciale et qui a encore du chemin à faire dans le contexte béninois, parce que les textes qui doivent rendre cette institution crédible ne sont pas encore opérationnels», a-t-il déclaré.

La dernière personnalité à être reçu en audience par la Présidente de la HCJ est M. Biaou, Président de la Chambre d’instruction de la HCJ. Aucune déclaration n’a été faite à sa sortie d’audience.