La Nouvelle Tribune

ABDC et APNAC-Bénin pour une amélioration du paysage partisan béninois

Espace membre

 

Une trentaine de personnes, notamment des députés, des représentants de partis politiques, des acteurs de la société civile et autres experts du système juridique béninois, se sont donnés rendez-vous depuis hier, à l’Infosec de Cotonou. C’est dans le cadre d’un atelier sur le thème : «les partis politiques et le statut de l’opposition en République du Bénin».

L’un des rôles essentiels des partis politiques, réside dans leur contribution à l’enracinement de la démocratie et au développement socio-économique de la Nation et des populations. Mais au Bénin, la création, la configuration et le fonctionnement des partis politiques, offrent quelques sujets d’inquiétudes en termes de participation optimale des acteurs politiques au processus démocratique et au développement socioéconomique. Aussi, le statut de l’opposition, malgré la longue liste de droits et avantages qu’il offre aux partis politiques qui ne se reconnaissent pas dans l’équipe au pouvoir, n’est pas respecté comme il se doit.

C’est donc pour faire des propositions visant l’amélioration du paysage partisan au Bénin, que cet atelier a été organisé. Il s’agit d’un atelier initié par l’Association Béninoise de Droit Constitutionnel (Abdc) et le Réseau Africain des Parlementaires de Lutte contre la Corruption (Apnac-Bénin), avec le soutien de la fondation Hans Seidel.

D’après le député Louis Vlavonou, représentant de l’Apnac-Bénin, le souci de cet atelier est de résoudre un problème de morale politique, matérialisé, entre autres, par la corruption et la transhumance politique. A en croire le professeur Joël Aïvo, président de l’Abdc, il s’agira, au cours des deux jours que va durer l’atelier, de faire des propositions dans le sens de l’amélioration du cadre juridique de création, de fonctionnement et de financement des partis politiques au Bénin.

Aussi, les participants vont-ils se pencher sur des facteurs tendant à rendre plus attrayant et plus efficace le statut de l’opposition. Les travaux de cet atelier, qui prennent fin ce jour, seront meublés par des communications, des débats et des activités en atelier. Notons que cet atelier a également connu la participation effective de l’honorable Boniface Yehouétomé, 2ème Vice-Président de l’Assemblée Nationale, représentant le Président.