La Nouvelle Tribune

Louis Philippe Houndégnon contredit le Sg/Synapolice

Espace membre

Le Dgpn, Louis Philippe Houndégnon, suscite nombres d’interrogations sur la sortie, week-end dernier, du Syndicat national de la Police (Synapolice). 

Du moins, par ses propos ce jeudi, lors de la passation de service au Bureau central Interpol Bénin, à Cotonou, le Dgpn semble n’être pas pour autant en accord avec cette sortie médiatique du Synapolice, dont le Secrétaire général, Akodjènou Waïdi, a affirmé à la presse que c’est injuste que les hauts gradés de la Police, dont le Dgpn, soient convoqués par le juge Toumatou sur une plainte du juge Houssou.

Mais l’intéressé, le Dgpn, lui, déclare : «Je profite de cette tribune pour rassurer tous les policiers. Je ne sais pas d’où vient cette polémique de Houndégnon qui ne veut pas répondre, Houndégnon veut répondre. J’ai toujours déféré aux convocations que les juges m’adressent dans le cadre de mes fonctions. J’ai toujours été convoqué et j’ai toujours répondu. Je suis pour la paix et je sais que la vérité triomphera.»

Apparemment, pour le Dgpn, il n’y a rien d’extraordinaire ou de surprenant qui puisse susciter tant de bruit, comme on l’a constaté le week-end dernier. «Lorsqu’un homme ne se reproche rien, il ne s’agite pas. C’est pourquoi je suis resté serein», affirme le Dgpn.