La Nouvelle Tribune

Partis politiques

Espace membre


Le G4, le G13 et les Forces Clé se concertent
Les membres du G4, G13 et Forces Clé se sont retrouvés vendredi dernier à Gbégamey pour analyser l'actualité politique du moment et surtout la situation malsaine qui  prévaut à l'Assemblée Nationale depuis quelques temps. Expliquer à leurs mandants et à l'opinion nationale toute entière les origines de la crise qui bloque le fonctionnement normal du Parlement béninois et inviter le peuple à la vigilance. C'est la principale résolution qui est sortie du conclave des membres du G4, G13 et Forces Clé vendredi dernier après qu'ils aient apprécié les événements survenus ces derniers jours à l'Hémicycle. En effet, après l'accrochage  entre les députés Djibril Débourou et Saka Fikara lors de la conférence des présidents mardi, la plénière du jeudi a été une belle pagaille. Au cours de cette plénière, le président de l'Assemblée Nationale, le Professeur Mathurin Nago ayant refusé d'accorder la parole à certains de ses collègues qui proposaient une motion de procédure, a suscité une vive réaction de la part de ces derniers. Ainsi, on a pu constater le vacarme orchestré par les protestataires qui ont tambouriné sur leurs tables pour empêcher le président Nago de faire avancer les débats à sa manière. Conséquence, il a été obligé de mettre fin à la séance prématurément. C'est donc cette situation qui était au menu de la réunion des membres des anciens amis du président Boni Yayi.  A cette rencontre, il y avait les députés Arifari Bako, Rachidi Gbadamassi, Saka Fikara du G13, Eric Houndété et Jude Lodjou des Forces Clé, Epiphane Quenum de la Renaissance du Bénin (Rb), Assane Séïbou du Madep et Ismaël Tidjani Serpos du Prd. Ceux-ci ont également relevé la forte propension des présidents de l'exécutif et Législatif c'est-à-dire le Dr Boni Yayi et le Pr Mathrurin Nago à violer les textes et lois que les Béninois se sont donnés. Ils déplorent que le peuple ne puisse pas percevoir toute de suite le danger que cela constitue.