La Nouvelle Tribune

PSD : Emmanuel Golou fait sa rentrée solennelle

Espace membre

Après un long silence, le Parti Social-Démocrate conduit par son Président, Emmanuel Golou, a fait sa rentrée solennelle. C’était ce mercredi 12 juin 2013, au Palais des Congrès de Cotonou.

Il est souvent dit, par nombre d’observateurs, que les partis politiques béninois ne sont que des clubs électoraux qui n’existent que le temps des élections, sans vraiment animer la vie politique, ni entretenir des courants de pensées en phase avec leurs idéaux.

Le Parti Social-Démocrate (PSD) du Bénin vient d’apporter une négation à cette affirmation. En effet, ce parti a organisé, ce mercredi 12 juin, une conférence politique pour présenter les valeurs de l’Internationale Socialiste et les idéaux de cette organisation mondiale qui regroupe plus de 170 partis et mouvements de Gauche, dont le PSD.

Animée par le Président Emmanuel Golou, récemment élu au poste de Président du Comité Afrique de l’Internationale Socialiste, la conférence portait sur le thème : « L’Internationale Socialiste et les Défis de l’Afrique… » Et le conférencier n’a pas manqué de présenter les nombreux défis auxquels doit faire face le continent, dans un long exposé, avec des solutions pertinentes proposées.

Donc, loin d’une simple conférence d’idées, et plus qu’un simple exposé, c’était un vrai programme politique, avec des actions concrètes, qui a été proposé au public venu nombreux pour assister à l’évènement.

Ouvrant la manifestation, le Président du Comité d’organisation, Lazare Sèhouéto, a fait ressortir le fait que « le socialisme n’est pas une doctrine figée », mais plutôt un courant de pensée qui s’adapte constamment aux réalités du monde qui évolue.

A sa suite, le conférencier, Emmanuel Golou, est longuement revenu sur les défis économiques, sociaux et politiques, en termes de promotion de l’investissement privé, de dialogue entre les secteurs public et privé et de création d’emplois afin de mettre fin au chômage galopant chez les jeunes. Tout en insistant sur le fait que « l’Afrique doit prendre son destin en main », au risque de s’isoler dans le nouveau contexte de mondialisation. Ceci, bien en phase avec l’hymne de l’Internationale Socialiste, chantée avec ferveur par toute la salle.

En outre, le Président Emmanuel Golou était soutenu, pour la circonstance, par de nombreux leaders citoyens, les vieux briscards de la politique nationale, ainsi que les représentants des partis amis membres de l’Internationale Socialiste, du Togo, du Burkina-Faso et du Cameroun. On peut citer, entre autres : le Médiateur de la République, le Professeur Albert Tévoédjrè, le Président du Haut Conseil à la Gouvernance Concertée, Moïse Mensah, Pierre Osho, Gédéon Dassoundo, Jean-Roger Ahoyo, Pierre Mintinhoué, Idji Kolawolé et les membres de l’Union fait la Nation… et bien évidemment le Président Bruno Amoussou.

C’est donc à une grande messe politique que l’on a assisté, autour des trois principales valeurs que tous les intervenants au pupitre ont rappelé dans leurs discours respectifs : la Démocratie participative, la Justice sociale et la Solidarité…

Le Président Bruno appuie son dauphin lors du «Come-Back» du PSD

Ayant eu l’honneur de prononcer le mot de la fin, lors de la Conférence politique de son parti, ce mercredi 12 juin, en soutien à Emmanuel Golou, le Président Bruno Amoussou n’a pas tari d’éloges à l’endroit de son successeur à la tête du Parti Social-Démocrate (PSD) du Bénin, à l’instar de tous les intervenants.

Ainsi, ceux qui doutaient encore de la posture d’Homme d’Etat du Président Golou, auraient dû faire le déplacement de ce mercredi. A voir la forte mobilisation politique autour de l’évènement, et d’après les propos du Président Bruno Amoussou et de Lazare Sèhouéto, il est assez clair que les ambitions de celui qui se positionne désormais comme le «dauphin» du Président Bruno Amoussou, sont de plus en plus précises.

Un peu à la «Hollande», comme un Président français que peu de gens donnaient vainqueur des dernières élections présidentielles en France, le Président Emmanuel Golou, rehaussé par l’envergure internationale que lui confère sa qualité de Président du Comité Afrique de l’Internationale Socialiste, a présenté un vrai programme de société, une vision du développement du Bénin et de l’Afrique, à partir des valeurs d’équité et de bonne gouvernance prônées par la Social-démocratie.

Economie, Santé et Education, Emploi et vie sociale… Les solutions proposées étaient nombreuses pour ce come-back du Parti Social-Démocrate, qui donne dès maintenant le ton, pour les futures échéances électorales, législatives de 2015 et présidentielles de 2016.

Bien entendu, même au sein de la grande famille de «l’Union fait la Force», un lapsus récurrent lors de cet évènement, on affiche la sérénité que garantit l’Union… fait la Nation. Et le Coordonnateur Lazare Sèhouéto l’a bien démontré, en soutenant véritablement son «camarade de longue date», le Président Emmanuel Golou, nouvel «homme fort» du Parti Social-Démocrate, et de «l’Union fait la Force»!