La Nouvelle Tribune

Le député Jonas Gbènamèto crée son parti politique

Espace membre

 

Ce n’est pas qu’à la Rb que des dissidences sont en vue. Samedi prochain, le député Jonas Gbénamèto du Groupe parlementaire-Prd (Parti du renouveau démocratique) crée son parti dans son fief de Djèffa (commune de Sèmè Kpodji). Il va donc amputer le groupe parlementaire Prd d’un député. Sauf s’il décide d’y rester jusqu’à la fin de cette mandature.  Seulement qu’ici, il est important de rappeler que Jonas Gbènamèto n’a jamais fait partie du Prd. Il avait été coopté sur la liste de l’Union fait la Nation comme député, à cause de son mouvement et surtout compte tenu du fait qu’il est plus proche du parti Force Clé.

La nouvelle formation sera dénommée Parti pour l’Union, la solidarité et le progrès (Usp-Alléluia) née du mouvement nommé ‘’Alléluia’’ qu’il a créé et qui est bien implanté dans les arrondissements d’Agblangandan, de Podji et de Djrègbé. En créant ce parti, il a décidé de fédérer toutes les forces politiques, puisque ce parti est rejoint par de nombreux mécontents des Fcbe et du Prd, notamment des chefs de villages et des leaders politiques de la localité.  C’est dire qu’il y aura trois grandes forces politiques qui se partageront la commune de Sèmè-Podji lors des prochaines échéances électorales. Un rappel de taille, l’Usp est venue des candidats indépendants aux élections communales de 2003 et de 2008 dans la Commune de Sèmè-Podji.

Au départ, Jonas Gbénamèto, Déga Konaté, James Sagbo, Dominique Tagbodji et consorts, étaient tous acteurs de la mouvance sous le régime du Président Mathieu Kérékou et adversaires farouches du Prd dans leur localité.  N’ayant pas réussi à se faire positionner sur la liste-Ubf (Union pour le Bénin du futur) à l’époque, ils ont créé la liste indépendante ‘’Tonagnon’’ dans l’arrondissement d’Ekpè, pour participer aux élections communales de 2003. En position de force, ils ont battu le Prd en raflant trois des quatre sièges à pourvoir. Trois ans après, ils ont soutenu le candidat Yayi Boni qui a gagné l’élection présidentielle de 2006. Après ce scrutin, la division a gagné leur rang. Ainsi, Jonas Gbénamèto, Déga Konté et plusieurs acteurs politiques de la localité ont alors créé la liste-Alléluia aux élections communales de 2008.