La Nouvelle Tribune

Suite à la désignation des CCA par l’Assemblée Nationale : vives contestations au sein des élus de Sèmè-Kpodji

Espace membre

 

(Le Président Nago joue la carte de l’apaisement) La tournée parlementaire dénommée « le député sur le chemin du village », initiée par le bureau de l’Assemblée Nationale depuis quelques années, a été effective du 03 au 10 juin 2013.

C’est dans ce cadre qu’une délégation de parlementaires élus dans les circonscriptions électorales des départements de l’Ouémé et du Plateau, sont descendus sur le terrain depuis la semaine écoulée, afin d’informer les populations à la base des différentes lois votées par l’Assemblée Nationale dans le cadre des prochaines élections communales, municipales et locales au Bénin. Après les étapes du Plateau, la douzaine de députés, conduite par la présidente de la commission des lois, Hélène Aholou Kèkè, est descendue le vendredi dernier dans la commune de Sèmè-Kpodji, afin de rencontrer les élus communaux et locaux. C’était en présence du maire Mathias Gbèdan, assisté de ses adjoints. C’est au cours de cette séance d’information et de sensibilisation que la délégation parlementaire a été rejointe plus tard dans les locaux de la Mairie de Sèmè-Kpodji par le Président de l’Assemblée Nationale, Mathurin Coffi Nago, en personne. Au cours de la séance, les parlementaires ont entretenu les élus communaux et locaux des lois votées au parlement, notamment le contenu des lois électorales à savoir la loi sur la correction de la Lépi, la loi qui a prorogé le mandat des maires et des élus communaux et locaux, la loi sur les unités administratives, la loi sur les règles générales et particulières qui concernent les élus locaux et communaux, et enfin la loi en cours d’étude sur les centres de vote. Toutes les innovations contenues dans ces différentes lois n’ont pas été occultées, suivies des questions posées aux parlementaires. Ce qui a le plus retenu l’attention, ce jour-là, et qui a surchauffé les esprits, est la désignation des représentants des Commissions communales d’actualisation (CCA) du COS-Lépi de la commune de Sèmè-Kpodji. En effet, depuis que cette désignation a été faite, des poches de contestations sont nées. Et le jour de la séance d’information, des élus communaux et locaux ont réitéré leur position de contestataires. Pour eux, cette désignation comporte des irrégularités, puisqu’ils affirment que parmi ces représentants, deux devraient être de la mouvance et deux de l’opposition. Mais selon eux, il se fait qu’un des membres désigné par la mouvance serait de l’opposition et bien connu dans la commune de Sèmè-Kpodji. Ces derniers menacent de bloquer le processus de la correction de la Lépi si cette situation n’est pas corrigée. Ils ont été appuyés par le maire Mathias Gbèdan dans cette logique. Il a fallu la présence du Président de l’Assemblée Nationale et de la présidente de la commission des lois Hélène Kèkè, pour apaiser les mécontents. Le Président Nago les a rassurés et leur a demandé que d’ici là, il va rencontrer la délégation de Sèmè-Kpodji afin que le calme revienne et que tout se passe dans le calme et la tranquillité.