La Nouvelle Tribune

Actions de communication autour de la fête du 1er Août

Espace membre


Un détournement surpris au palais de la présidence
(Des explications attendues du ministre des Finances et d’un jeune conseiller de Yayi)
Encore un jeune conseiller du président de la République et le même cité dans une affaire de manipulation de facture.

Il s’agit cette fois-ci non des factures d’impression d’un bulletin de propagande mais des dépenses relatives aux actions de communication exécutées dans le cadre de la commémoration du 48ième anniversaire de l’accession du Bénin à la souveraineté internationale. La manipulation ou tentative de détournement, selon les bruits que l’affaire suscite dans l’entourage du chef de l’Etat, porte sur un montant de plusieurs dizaines de millions cfa. Objet d’une première facture introduite au ministère des Finances et de l’Economie qui l’a réglée, le même montant est inscrit sur une deuxième facture pour les mêmes activités de communication puis introduite dans un circuit au palais de la présidence. Cette deuxième facture, selon des milieux induits, a atterrit chez un responsable du cabinet civil du chef de l’Etat. Ce dernier, peut-être naïf, peut-être complice a porté cette facture au chef de l’Etat en présence du ministre des Finances qui sur place aurait indiqué à son chef qui l’a interpellé qu’il avait déjà réglé une facture d’un même montant, pour les mêmes activités puis à la requête du même conseiller.   Ces bruits qui courent depuis la fin des manifestations marquant la commémoration du 48ième anniversaire de la fête nationale méritent que le ministre des Finances et le jeune conseiller concerné apportent aux contribuables béninois les clarifications nécessaires et que le président de la République déjà informé, prenne ses responsabilités conformément aux engagements qu’il a pris de lutter contre la corruption.

Ludovic D. Guédénon