La Nouvelle Tribune

Situation du juge Angelo Houssou : l’Unamab en assemblée générale demain

Espace membre

L’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) se réunit, demain mercredi, pour apprécier la question du juge Angelo Houssou.

 Ce dernier se trouve, faut-il encore le rappeler, dans une situation délicate depuis qu’il a déclaré, vendredi dernier, un non lieu dans les dossiers présumés tentative d’empoisonnement et coup d’Etat manqué (contre Boni Yayi) dont il avait à charge l’instruction. 

Joint au téléphone, Michel Adjaka, président de l’Unamab raconte qu’une délégation du syndicat s’est rendue, samedi dernier, au domicile du juge Houssou. Cette délégation a eu une entrevue avec le Directeur général de la police nationale (Dgpn), Louis Phillipe Houndégnon. Selon ce dernier, a rapporté Michel Adjaka, les mesures prises par le gouvernement s’expliquent par son souci d’assurer la sécurité du juge. « Nous avons demandé au Dgpn de ménager les choses de sorte que les mesures sécuritaires n’empiètent pas sur la liberté du juge Houssou », a déclaré Michel Adjaka.

La justification du Dgpn a été  soutenue par le ministre de l’Intérieur, Benoit Assouan Dègla, lors de son intervention sur le même sujet dans la soirée d’hier sur la télévision nationale (Ortb). Selon Benoit Dègla, le juge Houssou n’est nullement assigné en résidence surveillé, comme il le dit. « Il est totalement libre de ses mouvements », a martelé le ministre de l’Intérieur.

Seulement, le premier responsable de l’Unamab, qui qualifie la situation de délicate et confuse, a annoncé la tenue d’une assemblée générale extraordinaire du syndicat demain. Cette réunion débouchera sans doute sur une position officielle de l’Unamab sur la question du juge Angelo D. Houssou.