La Nouvelle Tribune

Assemblée nationale: Les indices d’un nouveau blocage au Parlement

Espace membre


(Que réserve l’opposition parlementaire à Nago)
Les députés se retrouvent demain pour poursuivre les débats en conférence des présidents par rapport au point relatif à la proposition de résolution introduite contre Nago pour contrôler ses activités et sa gestion. Des sources parlementaires prédisent déjà une atmosphère surchauffée et tendue, source probable d’un nouveau blocage.

Après la séance plénière du jeudi dernier terminée à queue de poisson et la réunion de la conférence des présidents avortée, les députés membres de la conférence des présidents se retrouvent demain au palais des gouverneurs pour poursuivre les débats à propos du dossier qui les divise actuellement. Ce dossier, on se rappelle est relatif à l’inscription à l’ordre du jour de la 6è session extraordinaire de la nouvelle proposition de résolution  introduite  le jeudi dernier par 18 députés de l’opposition parlementaire. C’était suite au retrait de la première proposition de résolution précédemment introduite par 40 députés. Cette situation avait créé jeudi dernier au sein de l’hémicycle une vive tension qui a fait sortir de leurs gonds la plupart des députés du G4, G13 et de Force Clé qui ont condamné le président Mathurin Nago pour n’avoir pas pris en compte leur nouvelle proposition de résolution dans l’ordre du jour de la session extraordinaire. D’avis contraire, les députés de Fcbe dans l’ensemble ont défendu bec et ongle le président Mathurin Nago qui selon eux a su faire la part des choses puisque argumentent-ils, l’inscription à l’ordre du jour de cette nouvelle proposition de résolution introduite signifie une violation des dispositions du règlement intérieur de l’Assemblée nationale et celle de la loi fondamentale. Les débats, on se rappelle se sont terminés en queue de poisson puisque le président Nago a dû suspendre la séance en invitant ses collègues à la réunion de la conférence des présidents qui n’a pas finalement eu lieu. Cette fois-ci, les députés membres de la conférence des présidents vont se retrouver dès demain pour trouver une porte de sortie à cette crise. Des sources parlementaires avancent déjà que cette réunion sera électrique et très houleuse. On se demande quelle sera l’issue et le sort que la majorité parlementaire réservera désormais au président Mathurin Nago qui bénéficie toujours du soutien de ses collègues Fcbe. Mais  reste à savoir si les députés de l’opposition parlementaire arriveront à imposer leur point de vue à la conférence des présidents de demain.
On semble donc reparti pour une nouvelle crise au sein de l’hémicycle, alors que la tension qui y régnait ne s’était pas encore totalement apaisée. Ceux qui ont cru que la petite trêve observée la semaine dernière était le signe d’une décrispation se sont donc trompés. A y voir de près, le suspense continue de planer à l’Assemblée, et le président va devoir développer d’autres stratégies politiques  pour venir à bout de ses adversaires politiques.

Ismail Kèko