La Nouvelle Tribune

Douanes béninoises : Paul Lafia Tabé aux commandes, avec une lettre de mission du Chef de l’Etat

Espace membre

 

Nommé en Conseil des ministres le 11 Avril dernier, Paul Lafia Tabé a pris, hier, les commandements de l’administration douanière. C’était à la Direction des douanes et droits indirects, au cours d’une cérémonie riche en couleurs qui a connu la présence effective du ministre des Finances, Jonas Gbian.

Alea jacta est. Après quelques jours de suspense et d’impatience, le colonel des douanes Paul Lafia Tabé a pris hier le commandement de l’administration douanière. C’est par la formule consacrée que le ministre de l’Economie et des Finances l’a installé à la tête de cette régie financière très stratégique pour le Bénin. Le nouveau directeur des douanes devra évoluer dans un contexte où la recherche des résultats est une priorité majeure. C’est pourquoi, indique le ministre des Finances, il a pris service avec une lettre de mission du Chef de l’Etat qui lui a été remis sur le champ. Le ministre invite aussi le nouveau directeur, à travailler davantage. « Je vous invite à l’action. Il faut agir. Vous serez évalué à la fin de chaque trimestre », a-t-il précisé. Mais pour cela, il va falloir lui laisser ce temps et ne pas le « dégommer » trop vite, comme ses nombreux prédécesseurs. « Monsieur le ministre de l’Economie et des Finances, je vous confie le directeur de la douane, facilitez lui la tâche. Laisser lui le temps, je sais qu’il peut… », a demandé Mr Cathérine Egounlety, la Secrétaire générale du Syndicat des douanes béninoises (Sydob). Tout ceci amène le Dg entrant à afficher tout de suite ses intentions de réformateur. Dans son discours de prise de service, il a annoncé huit grandes reformes qui seront le bréviaire de sa direction. « J’accorderai un point d’honneur à la qualité des ressources humaines », affirme le nouveau directeur qui confirme sa qualité d’homme exigeant. Il n’a pas manqué aussi de dire sa reconnaissance à Boni Yayi qui lui a fait confiance en le nommant. Avant lui, le directeur sortant, Théophile Soussia, a dit  au revoir à l’administration qu’il a servie depuis des décennies et a profité de l’occasion pour présenter son bilan… élogieux. En 2012, la douane a dépassé le quota des 300 milliards que l’Etat lui a fixé. Un exploit, en dépit des nombreux couacs et échecs dénoncés par le Président de l’amicale des retraités.

Lire également : Douanes Béninoises : Paul Tabé, nouveau Dg