La Nouvelle Tribune

Etats généraux de la justice de 1996 : les acteurs évaluent la mise en œuvre des recommandations

Espace membre

 

Le Centre de documentation et d’information juridique (Cdij) a servi, hier, de cadre pour les acteurs du système judiciaire béninois, pour évaluer le niveau de mise en œuvre des recommandations des premiers Etats généraux de la Justice tenus en 1996.

En prélude à la tenue des deuxièmes Etats généraux de la Justice béninoise, Mme Reckya Madougou Yèdo a convoqué un atelier qui s’est tenu hier au Centre de documentation et d’information juridique (Cdij) à Cotonou. Il s’agit de l’atelier national d’évaluation du niveau de mise en œuvre des recommandations des premiers Etats généraux de la Justice qui ont eu lieu en 1996. Cet atelier a permis aux acteurs d’évaluer le niveau de mise en œuvre des recommandations issues des Etats généraux de la Justice tenus en 1996. Il participe d’une volonté de donner à l’organisation de ceux prévus pour 2013, un caractère totalement inclusif. Pour cela, l’ensemble des acteurs du système judiciaire béninois a procédé à une revue des documents d’évaluation d’étapes, et autres parcellaires disponibles sur la mise en œuvre de chacune des vingt-cinq (25) recommandations formulées par les éminents participants aux premiers Etats généraux de la Justice béninoise, il y a dix-sept (17) ans. Il est question de prendre, une a une, les recommandations, et de voir le niveau de leur mise en œuvre. Ensuite, d’analyser les difficultés rencontrées pour recenser les nouveaux défis à relever. Dans la matinée d’hier, trois communications ont été données avant que les membres du présidium, que sont madame Sévérine Lawson (présidente), monsieur Christian Attindéhou (rapporteur) et Madame Rita-Félicité Sodjiedo Hounton, ne recueillent les observations et ne lancent le débat. Il faut signaler que des travaux en groupe et en plénière ont meublé cet atelier d’un jour. Les résultats du présent atelier serviront de fondements aux nouvelles réflexions attendues des prochains Etats généraux, comme l’ont fortement recommandé plusieurs acteurs consultés