La Nouvelle Tribune

Le débat sur la révision de la constitution refait surface

Espace membre

« Dans le même esprit, nous devons nécessairement, et je me répète, procéder à la révision de la constitution béninoise, afin de corriger les insuffisances constatées, jusque-là, et d’introduire les innovations indispensables pour nous conformer aux exigences du monde actuel».

Ce sont là les propos du Président Mathurin Nago, hier lors de son intervention à l’hémicycle, devant un parterre de personnalités présentes à la cérémonie officielle d’ouverture de la première session ordinaire de l’année 2013 au parlement. Ces propos du président Nago viennent confirmer, en quelque sorte, sa vision et son engagement ferme de procéder à la révision de notre loi fondamentale qui souffrirait d’insuffisances. En effet, au moment où plusieurs acteurs de la vie politique commencent par mettre au panier ce projet du Chef de l’Etat, le Président Nago vient une fois encore de raviver les esprits par rapport à ce projet mal perçu et redouté par beaucoup de ses collègues. Mais, pour l’instant, dira un député de l’opposition, «l’heure n’est pas à la distraction, il vaut mieux focaliser notre attention sur les prochaines élections communales de 2013 et évitons de nous distraire…».

Lire aussi : Gouvernance au Bénin : Une révision constitutionnelle qui fait débats!

Signalons que le  Président de l’Assemblée Nationale, Mathurin Nago, n’a pas non plus manqué de rappeler que le premier magistrat de notre pays a placé son second mandat sous le signe des réformes juridiques et institutionnelles. C’est dire que son intervention sur la révision de la constitution n’est pas innocente, et qu’elle cadre bien avec cette vision affichée par le Chef de l’Etat. A suivre!