La Nouvelle Tribune

Crise au sein de la mouvance : la division gagne les Fcbe de Sakété

Espace membre

 

Après Abomey-Calavi, Kétou, Porto-Novo, c’est le tour des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) de Sakété d’être atteints par le syndrome de la division. A l’heure où leur chef charismatique prône l’union, deux factions rivales s’affrontent et se regardent en chiens de faïence à Sakété.

L’union tant recherchée au sein des partis politiques membres des Fcbe pour les prochaines élections communales, risque d’être difficile à réaliser dans la commune de Sakété. Ici, deux factions s’affrontent et ne semblent pas être disposées à s’entendre. Les premiers qui se réclament des Fcbe de la première heure, sont des caciques de la majorité présidentielle, tels que le maire de la commune, Raliou Arinloyé, les partisans de Rafiatou Karim, le groupe « Adja Tado » et plusieurs autres personnalités, ont décidé de créer une coalition politique pour aller aux prochaines élections communales.

Lire aussi : Création d’un groupe indépendant Uadk : des loups dans la bergerie « Fcbe » à Kétou

Créé sous les auspices d’Abou Karim, ancien député de la 20è circonscription électorale, ce groupe vise à unir toutes les forces politiques de la majorité présidentielle dans la commune. Après analyse approfondie de la situation politique de leur commune, ces ténors ont décidé de conjuguer leurs efforts pour le développement de leur localité, en présentant une liste unique lors de ces élections. Ils ont compris que la division était à la base des nombreux écueils rencontrés pour le développement de la commune. Mais, curieusement, alors qu’ils s’organisent et se battent pour le développement de leur commune, ils sont taxés d’«opposants». D’autres acteurs de cette même majorité présidentielle trouvent qu’ils ont mal fait de se mettre ensemble. « Ceux qui tiennent de tels propos sont malheureusement des mouvanciers de la 36ème heure ayant farouchement combattu la candidature du Chef de l’Etat en 2006, candidature à laquelle ils n’accordaient aucun crédit. Nous nous sommes retrouvés pour débarrasser notre commune de l’influence de l’opposition dont les affres sont palpables sur le terrain… », s’offusque une personnalité politique de Sakété. « Cet acharnement contre l’initiative de l’Honorable Abou Karim dénote de la volonté d’un homme politique d’être le seul maître à bord à Sakété, même au détriment des intérêts de la majorité présidentielle… », a-t-il ajouté. Actuellement, dans cette commune, les partisans d’une faction de la mouvance se disent prêts à mettre tous les moyens en jeu pour détruire la nouvelle coalition dont le logo sera présenté aux populations dans les jours à venir. Cette attitude risque de fragiliser totalement les Fcbe dans cette commune où elle doit faire face à une rude concurrence des forces politiques de l’opposition, l’Un, le Prd, et consorts.