La Nouvelle Tribune

Wanep-Bénin plaide pour la professionnalisation de la Cena

Espace membre

Ce Jeudi 14 mars, s’est tenue au centre de formation de la Ceb d’Abomey-Calavi, la cérémonie de restitution des recommandations du Wanep-Bénin pour l’institutionnalisation d’une administration électorale professionnelle dans le pays.

Experts en gouvernance démocratique et en questions électorales, journalistes, représentants de mouvements et partis politiques, acteurs de la société civile, étaient tous au rendez-vous de ce jeudi 14 mars à la Ceb (Communauté électrique du Bénin)-Abomey-Calavi- pour assister à la cérémonie de restitution des recommandations pour l’institutionnalisation au Bénin d’une administration électorale professionnelle au Bénin. Une œuvre du Réseau ouest africain pour l’édification de la paix au Bénin (Wanep-Bénin).

Pour la présidente du Conseil d’administration de Wanep-Bénin, Fatoumatou Batoko-Zossou, « si au Bénin de 1990 à ce jour, le génie béninois inspiré par Dieu, nous a préservé du pire lors des quatorze élections qu’a connues notre pays, il convient de reconnaitre et de rappeler que les dernières élections majeures à savoir les présidentielles et les législatives de 2011, ont mis les nerfs des Béninois à rude épreuve tant l’atmosphère était lourde et les tensions trop fortes.» Et elle ne comprend d’ailleurs pas «au nom de quoi les Béninois doivent attendre plus d’une semaine pour connaitre les résultats d’une élection, alors que les systèmes ghanéens et nigérians, qui gèrent plus de superficie et d’électeurs, produisent les résultats provisoires en 48-72 heures ? » Ces constats sont liés aux limites du système électoral béninois.

Ces limites sont, entre autres, fera-t-elle constater, l’absence d’un cadre juridique électoral clair, l’installation tardive de la Cena (Commission nationale électorale autonome), la politisation de la Cena, la prise tardive des lois électorales.  Et pour trouver des solutions à ces maux diagnostiqués, afin que les élections au Bénin gagnent en sécurité et retrouvent leur sens de célébration de la démocratie, il faut agir. Différentes actions menées par le Wanep, qui s’est senti interpellé, dans ce sens, ont abouti à l’élaboration de trois documents dont le document Plaidoyer pour l’institutionnalisation d’une administration électorale professionnelle au Bénin.

Propositions de réformes

Le document plaidoyer du Wanep, d’un volume de quarante quatre pages, contient, en plus des recommandations,  les propositions de réforme faites par l’organisation en vue de la professionnalisation de l’administration électorale béninoise. Ces propositions sont relatives à l’institutionnalisation d’une véritable administration électorale, l’effectif de la commission électorale, les modalités de nomination des membres des commissions électorales, les prérogatives des commissions électorales, le traitement des données électorales et le coût, des élections entre autres.