La Nouvelle Tribune

Yayi et Ouattara fêtent aux côtés des femmes bénéficiaires de microcrédits de Porto-Novo

Espace membre

 

Pour la première fois depuis l’avènement du régime du changement au Bénin, le Chef de l’Etat béninois, Boni Yayi, accompagné d’un hôte de taille en la personne de son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, et leurs épouses respectives, ont choisi de fêter le 08 mars de cette année dans la ville capitale avec les femmes bénéficiaires de microcrédits du département de l’Ouémé. C’est dans la liesse que la délégation présidentielle a été accueillie le vendredi dernier aux environs de 17 heures sur l’esplanade de l’Assemblée Nationale. Plusieurs personnalités, les membres du gouvernement, le corps diplomatique, les présidents d’institutions, les députés, des têtes couronnées, ont tous répondus présents à cet évènement. Ce fût une occasion pour le couple présidentiel ivoirien de s’imprégner de cette expérience béninoise. Prenant la parole, la ministre Sofiath Onifadé Baba Moussa a présenté le programme de microcrédits aux plus pauvres qui, selon elle, est un outil de lutte contre la pauvreté. « Ce programme vise à rendre économiquement actives les populations potentiellement actives mais écartées des circuits productifs faute d’accès aux opportunités de financement nécessaire » a-t-elle déclaré. Ce fût également pour Sofiath Onifadé Baba Moussa l’occasion de présenter le bilan exhaustif de ce programme depuis 2006 jusqu’à nos jours. Très satisfaite de l’accueil, Dominique Ouattara a profité pour souhaiter bonne fête à toutes les femmes du monde entier. Elle a félicité le Chef de l’Etat béninois et le Président Ouattara pour les efforts fournis pour positionner leur pays respectif sur l’orbite du développement. Selon ses propos, le Bénin est un exemple à suivre en matière de microcrédits et elle a promis de s’en inspirer pour soulager ses sœurs ivoiriennes en situation difficile. Quant à la représentante des femmes bénéficiaires de microcrédits de l’ouémé, elle se dit satisfaite de cette assistance des couples présidentiels béninois et ivoiriens. A l’en croire, cette fête est une occasion pour sceller davantage les relations de coopération entre les deux pays. Enfin, la délégation présidentielle s’est rendue au centre Songhai de Porto-Novo où, à la faveur d’une visite guidée, elle s’est enquise du système de gestion agricole intégrée de ce centre. Le couple Ouattara, très satisfait de cette visite, a promis mettre à profit l’expérience du centre Songhai par des initiatives du même genre dans leur pays.

A l’Uac,  Ouattara fait Docteur Honoris Causa

Docteur Honoris Causa de l’Université d’Abomey-Calavi, Alassane Dramane Ouattara (Ado), Président de la République de Côte d’Ivoire, l’est depuis ce samedi 09 mars 2013. En effet, en visite d’amitié et d’affaires au Bénin, le Président Ouattara a été fait Docteur Honoris Causa de l’Uac. Selon le Recteur Brice Augustin Sinsin, c’est à l’unanimité que le Conseil Scientifique, instance suprême de l’Université, a accepté d’élever Alassane Ouattara au grade honorifique de Docteur Honoris Causa.

Vice-gouverneur puis gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), le Président Ouattara a occupé différents postes dans les institutions financières de Bretton-Woods, notamment au Fonds monétaire international (Fmi). Il a été d’ailleurs le premier Africain à occuper, de 1994 à 1999, le poste de Directeur général adjoint de l’institution financière. Sur le plan politique, il a d’abord été premier ministre du Président Houphouët avant de devenir, depuis avril 2011, Président de la République de Côte d’Ivoire avec son parti, le Rassemblement des Républicains (Rdr).

 Président de l’Institut international pour l’Afrique (Iia) qu’il a créé pour accompagner le processus de développement du continent africain, Alassane Ouattara est aussi depuis 2012, le président en exercice de la Cedeao où il a été reconduit pour un nouveau mandat.

«Monsieur le Président, vous constituez pour notre jeunesse une véritable référence…», a apprécié le ministre de l’enseignement supérieur, François Abiola, qui félicite l’acceptation de cette distinction par le Président Ouattara. Un geste qui démontre sa jeunesse d’esprit, son sens de l’action et de l’initiative, ainsi que son engagement pour la jeunesse.

Dans son discours, le nouveau Docteur Honoris Causa a fait le vœu de voir les universités du continent africain devenir de véritables temples du savoir, pour que se développe enfin le continent noir. «L’université que nous voulons dans chacun de nos pays, nous permettra de bâtir ensemble une Afrique plus fraternelle, plus unie et plus rassurée sur son avenir, en un mot, une Afrique émergente», a affirmé le Président Ouattara qui  a invité chacun, à quelque niveau qu’il soit, à jouer le rôle qui est le sien pour que ce vœu se réalise.

Le Président Boni Yayi, dans son allocution, a félicité le Président Ouattara pour sa distinction, avant d’afficher sa vision panafricaniste de voir la Cedeao devenir une nation.

Quant au nouveau Docteur Honoris Causa, le Président Ouattara, il a fait la promesse d’investir 400.000.000 Fcfa pour la construction d’un amphithéâtre « dans son université », l’Uac. Pour la matérialisation de cette promesse, les couples présidentiels ont mis en terre un palmier.