La Nouvelle Tribune

Rencontre entre Madougou et Monchau : faire le point de la coopération «Judiciaire» Franco-béninoise

Espace membre

La ministre de la justice a reçu en audience, hier, l’Ambassadeur de France près le Bénin, Jean-Paul Monchau. Une rencontre de prise de contact élargie à certains cadres du cabinet, qui a permis de faire le point du partenariat entre la France et ce département ministériel.

Depuis sa venue à la tête du ministère de la Justice, de la Législation et des Droits de l’Homme, Reckya Madougou Yèdo, a entrepris des rencontres de prise de contact  avec toutes les structures sous sa tutelle et les partenaires financiers de son département ministériel. Après les magistrats, les procureurs, l’Ambassadeur des Etats-Unis près le Bénin et autres, la nouvelle Garde des Sceaux a reçu en audience élargie à certains cadres de son cabinet, hier, l’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la France près le Bénin, Son Excellence Jean-Paul Monchau.

Pour l’Ambassadeur de France, c’est une visite de courtoisie pour venir saluer la nouvelle Garde des Sceaux dont les missions sont nobles et grandes, car dit-il: «Il ne peut y avoir de développement durable sans une justice équitable et efficace au service du contribuable béninois.» Mieux le Groupe dont la France est le Chef de file, est composé de partenaires techniques et financiers qui souhaitent accompagner le Bénin dans ses réformes en matière de justice.

A en croire le Garde des Sceaux, cette rencontre est importante dans la mesure où la France est une référence en matière de Justice. C’est en cela qu’elle est le Chef de file du Groupe Technique et Justice en matière de droits de l’Homme. Et à ce titre, la nouvelle Garde des Sceaux entend faire le point du partenariat entre la France et son département ministériel, en matière de droit de l’Homme et surtout continuer à bénéficier de l’appui de la France en matière de justice, car souligne la Garde des Sceaux, la France est un modèle de démocratie dans le monde.