La Nouvelle Tribune

Après la publication du Tofa 2013 : David Aza regrette la persécution de certains hommes politiques

Espace membre

En Décembre 2012, David Koffi Aza a organisé, comme à son habitude, le «Tofa 2013» pour donner les prédictions du Fâ pour le Bénin en cette année.

Cette année, elles ont permis de révéler le portrait du probable successeur de Boni Yayi. Depuis, certains hommes politiques qui semblent correspondre à ce portrait sont persécutés. Ce que regrette le prêtre du Fâ.

Les révélations du Tofa 2013 sont-elles à la base de la persécution de certains hommes politiques ? C’est en tout cas ce que croient bon nombre de Béninois rencontrés ces derniers temps. Selon eux, certains hommes politiques qui sont persécutés et trainés dans la boue actuellement sont ceux qui ont été identifiés comme répondant bien au profil défini par David Koffi Aza lors de ses prédictions faites en décembre dernier, à la maison du peuple d’Agla. Selon des confidences, le pouvoir a pris très au sérieux ces révélations et procède à la recherche de ceux qui peuvent correspondre à ce portrait, contre lesquels il lance un harcèlement politique. L’auteur de ces prédictions regrette que son travail serve à faire du mal. Il ajoute que le portrait retracé ne devrait pas suffire pour identifier des hommes politiques. En effet, il avait juste dit que le successeur de Boni Yayi sera un homme géant, noir, éloquent et qui sera la réincarnation du roi Glèlè. Il n’a pas dit plus. David Koffi Aza déplore que depuis ce temps, il est lui-même mis sous pression par certaines personnes qui veulent savoir celui qui se cache derrière ce portrait. Il s’offusque  qu’on utilise les prédictions du Fâ pour nuire, ce qui est aux antipodes des vertus prônées par la géomancie, et décline toutes responsabilités dans ces opérations d’acharnement contre certaines personnes.