La Nouvelle Tribune

La lettre de Kora Zaki à Tévoédjrè à propos du concours de recrutement d'APE

Espace membre

 

REPUBLIQUE DU BENIN                                      Cotonou le 14 janvier 2012

MINISTERE DU TRAVAIL

ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Le Ministre N° 011/MTFP/SP-C Le Ministre

A

Monsieur le Médiateur de la République

Porto Novo

 

Objet : Demande d’intervention
Référence V/Lettre n° 028/MR/DC/SG/DR/SA du 08 janvier 2013 à Porto Novo
Monsieur le Médiateur de la République

J’accuse réception de votre lettre dont l’objet est ci-dessus cité en référence. J’ai affecté votre courrier au Directeur Général de la Fonction Publique(DGFP) et au Directeur du Recrutement des Agents de l’Etat (DRAE) afin qu’ils me donnent toutes les clarifications nécessaires avant de vous répondre définitivement et, avec des arguments techniquement défendables partout où besoin sera.

Je tiens à vous préciser d’avance que je n’ai pas signé deux (02) communiqués enregistrés sous le même numéro 49/MTFP/DC/SGM/DGFP/DRAE/STCD/SA du 31 décembre 2012 et qui porte le nom de IDJOUOLA Agbêkê Yémangnissè Lydie puis de ISSA IMOROU Hadissou sur la liste des candidats admis au concours de recrutement donnant accès au corps des inspecteurs des impôts, session des 28 juillet et 25 aout 2012.

            Le seul communiqué que j’ai signé jusqu’à ce jour, lundi 14 janvier 2013 et dont j’ai personnellement la copie, porte le nom de IDJOUOLA A. Y. Lydie. En effet, le DGFP et le DRAE m’ont fait part le 1er janvier 2013 de l’existence d’une erreur qui selon eux, figurait dans le communiqué que j’ai signé le 31 décembre 2012. Je leur ai opposé une fin de non recevoir.

            En voulant mieux cerner la situation le 02 janvier 2013, DRAE m’a fait savoir que c’est mon communiqué signé, mais dont la page portant le nom de Madame IDJOUOLA A.Y. Lydie a été soustraite et remplacée par eux, par une autre page portant cette fois-ci le nom de ISSA IMOROU Hadissou, qu’ils ont affiché. Je lui ai dit que je ne reconnaissais pas un tel acte et qu’ensemble avec le DGFP, ils supporteraient les déconvenues que pourrait engendrer leur action en cas de contestation des résultats y afférents.

            Dès lors, j’ai donné au DGTP et au DRAE, la date du 15 janvier au plus tard pour me clarifier cette situation sans laquelle je ne saurais signer les décisions d’admission et de mise à disposition du Ministère de l’Economie et des Finances, des lauréats définitivement admis après les vérifications nécessaires. Ce sont ces deux(02) décisions qui constituent les seuls actes juridiques qui confirment l’admission définitive des lauréats à ces divers concours de recrutement pour le compte du Ministère de l’Economie et des Finances.

            Mon communiqué tel que j’ai signé avec le nom de Madame IDJOUOLA A. Y. Lydie est le seul acte provisoire que je reconnais sous réserve des vérifications ultérieures qui s’étendent à plusieurs cas dont ceux des anciens agents permanents de l’Etat partis volontaires de la fonction publique et éventuellement des APE encore en activité mais qui décident frauduleusement de repasser d’autres concours de recrutement pour changer de corps hiérarchiquement supérieurs aux emplois pour lesquels ils étaient initialement recrutés pour une première fois dans la fonction publique avec un numéro matricule déjà connu.

            Au total, sans m’avoir clarifié techniquement la situation, je ne saurais prendre en compte et pour le moment le nom du sieur ISSA IMOROU Hadissou comme étant le candidat admis au concours de recrutement des Inspecteurs des Impôts des 28 juillet et 25 aout 2012. Le seul communiqué dont la copie est valable pour le moment est bel et bien celui dans lequel le nom de madame IDJOUOLA A. Y. Lydie figure. Ce n’est pas le Ministre que je suis qui procède aux affichages des noms.

Pour vous permettre de bien apprécier la situation, il vous suffirait tout simplement de constater la position qu’occupe ma signature sur les deux communiqués. Si j’avais signé deux fois, la position de ma signature sur les deux (02) actes aurait changé. Ensuite, je n’aurais pas accepté que ce soit le même numéro d’enregistrement qui soit affecté à ces actes si j’avais été convaincue par les explications aussi bien du DGFP que du DRAE.

            Il s’agit donc en conclusion, et sans recevoir mon accord préalable, d’une substitution de page et de noms par mes collaborateurs (DGFP et DRAE) qui demeurent les seules personnes à nous apporter techniquement les clarifications nécessaires avant que je ne signe les décisions d’admission et de mise à disposition du Ministère de l’Economie et des Finances, des différents lauréats aux concours de recrutement des 28 juillet et 25 aout 2012.

            En attendant la suite définitive à donner à votre présente demande d’intervention, veuillez agréer Monsieur le Médiateur de la République, l’expression de mes considérations distinguées.

Mêmouna KORA ZAKI LEADI
PJ
-Copie du vrai communiqué n°49/MTFP/SGM/DGFP/DRAE/STCD/SA du 31 décembre 2012.