La Nouvelle Tribune

Dépassé par certaines décisions du préfet Azandé : Sévérin Adjovi veut saisir le tribunal administratif

Espace membre

« C’en est trop, il y a des voies de recours et je vais saisir le tribunal administratif…». C’est en ces termes que le Maire de la ville de Ouidah, Sévérin Adjovi, exprimait son ras-le-bol  sur le plateau de la chaîne privée de télévision Canal 3, au cours de l’émission  ‘’Zone Franche’’ de ce dimanche,  au sujet des relations administratives conflictuelles qu’il entretient avec le préfet Placide Azandé.

En effet, la goute d’eau qui a fait déborder le vase, à en croire le Maire Sévérin Adjovi, est l’ ‘’injonction’’ du préfet qui lui a fait reporter l’inauguration du nouvel hôtel de ville de Ouidah prévue pour ce samedi 9 Février. Et ceci, «sur la demande des conseillers dissidents de la municipalité», a-t-il affirmé. Ainsi, sans oublier d’évoquer le rejet du budget 2013 de la municipalité de Ouidah par le Préfet,  le Maire Sévérin Adjovi dénonce certaines  décisions prises par le préfet Placide Azandé,  qui ne seraient pas de son ressort et qui constitueraient des obstacles pour le développement de la ville de Ouidah, parce que compromettant les actions entreprises par l’équipe municipale. Par ailleurs, le Maire est revenu sur les réalisations de sa mandature quasiment à terme. Au nombre de celles-ci, figurent, entre autres, la construction d’un nouvel l’hôtel de ville dont l’inauguration, prévue pour le samedi dernier, est reportée, la clôture des maires d’arrondissements, la contribution de la municipalité à la réfection de la gendarmerie, la mise en place d’une équipe municipale de football, précédemment championne du Bénin en troisième division… Pour finir, le maire Sévérin  Adjovi, n’a pas manqué d’annoncer sa candidature à sa propre succession  aux prochaines élections municipales et locales.