La Nouvelle Tribune

Adoption d’un collectif budgétaire à la mairie d’Adjarra

Espace membre

De nombreux investissements pour soulager les populations
La 2è session ordinaire de l’année 2008 du conseil communal d’Adjarra a pris fin le samedi dernier à la salle de conférence de la mairie. Plusieurs points ont été inscrits à son  ordre du jour à savoir, adoption du compte administratif gestion 2007, étude et adoption du collectif budgétaire, élaboration du calendrier d’installation des conseils de villages...

et quartiers de ville et élection de leurs chefs, adoption du règlement intérieur du conseil communal et divers. Pendant quatre jours, les conseillers communaux se sont évertués à passer au peigne fin les différents dossiers. Dans son mot de clôture, le maire Albert Gogan, en présence du premier adjoint au maire Adégninka Tiamiou, des chefs techniques et des autres conseillers, exprimera sa satisfaction à travers la participation effective de tous les conseillers, la discipline et la qualité des débats. Ce qui selon lui, rassure du parfait engagement du conseil communal pour  l’amélioration des conditions de vie des populations. Il n’en veut pour preuve, dira t-il, « l’examen et l’adoption du collectif budgétaire exclusivement consacré aux investissements». Il faut dire qu’au cours des débats enrichissants, les conseillers n’ont pas occulté l’installation des conseils de quartiers et de village. Puisque que depuis la proclamation définitive des résultats par la Cena, la commune d’Adjarra n’a pas encore installé ses élus locaux. Des recommandations ont été faites pour que ces conseillers locaux soient installés. La gestion du matériel roulant au cours de l’année 2008 et certains investissements dans la commune d’Adjarra ont été largement évoquées et débattues. Les apports des uns et des autres ont permis de trouver un consensus. Pour raison de patriotisme et soucieux du développement de sa localité, le maire Albert Gogan s’est même refusé pour cette année l’octroi d’un véhicule de fonction. Autant de  sacrifices dont doivent faire preuve tous les conseillers communaux d’Adjarra pour une réelle émergence de leur localité.

Ismail Kèko