La Nouvelle Tribune

Projet Zenzen : la lutte pour la parité en politique démarre

Espace membre

Le projet Zenzen qui signifie égalité en fon a été officiellement lancé hier à la salle bleue du palais des congrès de Cotonou en présence des responsables de l’ONG RIFONGA-Bénin et de nombreuses personnalités parlementaires et gouvernementales.

Ce fut aussi l’occasion pour le lancement de l’atelier régional consacrant le démarrage effectif des activités du projet.

Financé à hauteur de 250 millions de francs CFA par l’Agence américaine pour le développement international USAID, le projet Zenzen a pour objectif de faciliter et encourager la représentation égalitaire des femmes et des hommes dans les institutions politiques du Bénin et ce en période des élections communales et municipales de 2013. Pour Konou Idohou Léontine, présidente de L’ONG RIFONGA-Bénin, il importe d’avoir assez de femmes dans les instances de prise de décision à tous les niveaux et en l’occurrence au niveau des municipalités du Bénin en mars 2013 .Car pour elle, le projet intervient à point nommé pour pallier une injustice sociale. Michaël Raynor, Ambassadeur des Etats –unis près du Bénin a déploré la faible représentativité des femmes aux différents niveaux de l’animation de la vie sociopolitique du Bénin en se fondant sur les effectifs des femmes de l’Assemblée nationale et des conseillers communaux. L’enjeu de ce projet qui va durer dix-huit mois est de taille selon lui, et c’est pourquoi il a souhaité que le record des femmes dans les grandes instances politiques aux États-Unis lors des dernières joutes présidentielles fasse école au Bénin. Le ministre de la décentralisation, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, Raphaël Edou, a quant à lui parler des opportunités à saisir dans ce projet avant de procéder à son lancement officiel .Tout en reconnaissant la prédisposition des femmes à la gestion et l’importance de l’initiative, il a exhorté les femmes présentes à prendre les dispositions nécessaires car, à l’en croire, la tâche ne sera pas de tout repos.

L’atelier régional lancé. Ce projet a désormais démarré puisque l’atelier régional de la loi sur la parité entre la femme et l’homme en politique et qui devra réunir Le Togo, le Sénégal, la Tunisie, le Rwanda et le Bénin ont été également lancés. Et c’est le premier vice-président de l’Assemblée nationale Nationale représentant le président Mathurin Koffi Nago qui a procédé à ce lancement. Faut-il le rappeler, l’atelier régional prend fin le 29 novembre prochain.