La Nouvelle Tribune

Blocage du projet de construction du nouvel hôtel de ville de Porto-Novo : les conseillers Fcbe expriment leur indignation

Espace membre

 

Au lendemain de la déclaration du maire de la ville de Porto-Novo rapportant les raisons du blocage du projet de construction du nouvel hôtel de ville de Porto-Novo, des conseillers Fcbe, notamment Pierre Sanda et Aminou Adjilèyè sont montés au créneau hier à l’hôtel Beaurivage de Porto-Novo pour s’indigner contre le blocage de ce projet, qui selon eux, devrait contribuer au développement de Porto-Novo. Deux points avaient constitué le menu de leur intervention. Le premier point est relatif au projet de construction et d’équipement de l’hôtel de ville et le second point concerne le projet d’assainissement de la ville de Porto-Novo financé par la Boad avec son bonus parc d’attraction. Pour ce qui est du premier point, le principal conférencier déclare qu’après les procédures régulières de sélection d’une agence de maître d’ouvrage déléguée, l’Agetur Sa a été sélectionnée pour conduire les travaux dans une enveloppe de 2milliards 500 millions FCFA et pour une durée de 30 mois. De plus, conformément à l’article N° 5 de la convention, et après son enregistrement le 31 août 2010, le maître d’ouvrage délégué aurait fait le premier appel de fonds d’un montant de 750 millions FCFA, soit 30% du coût des travaux de construction en vue du démarrage desdits travaux, ce que le maître d’ouvrage délégué a versé en deux tranches dont la dernière remonte au 07 décembre 2010. Après avoir salué au passage le point de presse tenu le lundi dernier par le maire Océni Moukaram, le conférencier déclare que les conseillers Fcbe ont constaté qu’il tient compte de leurs observations et suggestions émises, lorsqu’il a voulu changer d’option. Selon le conférencier, l’actuelle gestion de la municipalité de Porto-Novo serait dictée et contrôlée par un seul parti politique dont le leader a compris qu’en politique il n’y a jamais de soustraction mais plutôt d’addition. Pour le second dossier d’assainissement, le conseiller Fcbe de Porto-Novo a déploré comment ce projet est géré puisque, selon lui, la réalisation pour un coût d’environ 500 millions FCFA d’un parc d’attraction a été biaisée, alors que ce projet a été initié pour aider à la résolution des problèmes d’assainissement et de mobilité humaine dans la ville de Porto-Novo.