La Nouvelle Tribune

Obsèques de feu Anani Abimbola

Espace membre

Les députés rendent un dernier hommage à l’illustre disparu
« La disparition de notre collègue montre que la mort est et sera toujours une énigme devant les humains ». C’est  par ces mots que Grégoire Laourou, porte-parole des groupes parlementaires, a débuté son oraison funèbre. Selon lui, feu Anani Abimbola a laissé une oeuvre parlementaire satisfaisante à travers ses qualités de courtoisie et d’habile négociateur. Pour le président Mathurin Nago, disparition brutale a plongé  les députés dans une consternation totale en laissant en leur sein un grand vide que nul ne peut combler. Il a souhaité que cette cérémonie soit le signe de leur attachement et de leur engagement à ses côtés.

Ses sincères condoléances ont été présentées à la famille du disparu. La dépouille mortelle a été décorée à titre posthume par la représentante du Grand Chancelier de l’ordre national du Bénin. Elle a été faite commandeur de l’ordre national du  Bénin. Après le recueillement, Roland Abimbola, fils du défunt représentant la famille a laissé un mot sur les qualités, les ambitions et le combat qu’a toujours mené son  feu  père  tout au  long de sa vie. Suite aux hommages de  l’Assemblée nationale,  la dépouille mortelle fut conduite dans son village natal à Kétou. Une messe d’enterrement de huitaine et d’enlèvement de deuil a été célébrée à l’Eglise catholique Ste Thérèse d’Avila de Kétou. C’était en présence de nombreuses personnalités dont le ministre de l’enseignement maternel et primaire Christine Ouinsavi, le président Mathurin Nago, le Dc Nestor Dako, le président du Psd Bruno Amoussou et son épouse, les représentants des partis politiques. La messe de requiem a été célébrée par un collège de 13 prêtes dirigé par le père Georges Oloudé de l’Eglise Ste Thérèse d’Avila. De nombreuses oraisons funèbres ont été enregistrés au terme de la messe dont  celle de Jean-Pierre Babatoundé représentant le président des associations de développement de Kétou, celle du représentant de la coordination Fcbe de Kétou, du représentant de son parti le Rndc, de son conseiller politique Fernand Azokpota et d’autres. Il sera enterré au cimetière catholique de Kétou où il repose désormais en paix.

Ismail Kèko