La Nouvelle Tribune

L’ambassadeur Vénézuélien s’enquiert de l’expérience de la Lépi auprès de Nago

Espace membre

Le modèle béninois de la Lépi, malgré quelques imperfections, intéresse des pays de la sous -région et même certains pays latino-américains dont le Vénézuela.

 C’est pour cette raison que, lors de son passage au Bénin, l’Ambassadeur de Venezuela au Bénin Arratia Reina Diaz a été reçu en audience mardi dernier par la seconde personnalité de l’Etat Mathurin Coffi Nago. L’Ambassadeur était porteur d’une invitation en octobre prochain au président de l’Assemblée nationale du Bénin de la part de son homologue du Venezuela. Au cours de ce mois, le Venezuela organisera les élections présidentielles. Le président Mathurin Nago devra partager avec les autorités de ce pays l’expérience électorale du Bénin surtout avec la liste électorale permanente informatisée (Lépi) et aussi s’inspirer du système mis en œuvre dans ce pays dans le cadre des élections. Outre l’Ambassadeur venezuelien, le président Mathurin Nago a également reçu dans son cabinet au palais des gouverneurs à Porto-Novo le nouvel Ambassadeur du Bénin près la Russie Anicet Gabriel Kotchoffa. Ce dernier est venu recevoir, selon ses propos à la sortie de l’audience, les conseils du président de l’Assemblée nationale du Bénin pour réussir la mission républicaine à lui confiée par le gouvernement. Il devra aussi travailler, selon les conseils reçus par le président Nago, à établir une coopération parlementaire entre la Russie et le Bénin. En sa qualité de président du Haut Conseil des Béninois de l’étranger, il a plaidé auprès du président Nago afin que les  concitoyens résidant dans ce pays soient aussi pris en compte dans le processus de correction projetée de la Lepi. M. Franck Tohouégnon, coordonnateur du cadre de concertation de la majorité présidentielle de l’arrondissement de Sê dans le département du Mono et le président de la Région synodale de Porto-Novo de l’Eglise protestante méthodiste du Bénin le révérend docteur Kponjesu Amos Hounsa étaient également au cabinet du président de l’Assemblée nationale. Bien que le premier n’ait pas voulu se confier à la presse, le second a déclaré qu’il est venu remercier le président Nago d’avoir été à leurs côtés, lors des festivités marquant le jubilé et le centenaire du Temple Cité de Grâces de Porto-Novo, le 28 juillet 2012.