La Nouvelle Tribune

Gestion de l’Assemblée nationale

Espace membre

{ic_doc}{/ic_doc}Mathurin Nago chez Tévoédjrè

 

 
Le médiateur de la Présidence de la République Albert Tévoédjrè a reçu dans l’après-midi de la journée d’hier un hôte de marque en la personne du président de l’Assemblée nationale Mathurin Coffi Nago. Les deux personnalités se sont entretenues pendant plus d’une heure d’horloge au siège de l’organe présidentiel de médiation. Selon des informations recueillies sur place, les multiples difficultés rencontrées par le président Mathurin Nago dans la gestion de l’institution parlementaire seraient la principale raison de sa visite chez le médiateur.

A en croire les mêmes sources, le président de l’Assemblée nationale se serait porté vers le médiateur afin d’implorer sa clémence pour enterrer la hache de guerre qui risque de le faire partir de son fauteuil de président du parlement. On se rappelle que, avant la clôture officielle de la dernière session extraordinaire de l’Assemblée nationale, de vives polémiques ont été suscitées suite à la gestion contestée par certains collègues députés. Cette situation avait même conduit ces députés à vouloir le destituer de la présidence du parlement. Des questions écrites lui avaient été posées par 38 députés qui au finish n’ont pas trouvé satisfaction puisque la séance plénière convoquée s’est achevée en queue de poisson. Aujourd’hui des griefs pèseraient toujours contre la personne du président Mathurin Nago. On apprend aussi d’autres sources que des menaces persistantes pèseraient sur sa personne par rapport à l’ouverture officielle de la première session ordinaire de l’Assemblée nationale où Mathurin Nago devra présenter à ses collègues son rapport d’activités. Le chef de l’Etat, aurait à en croire certaines informations des griefs contre le président de l’Assemblée nationale puisque des injonctions à lui faite ne seraient pas respectées par ce dernier. Une situation qui aujourd’hui apporte de l’eau au moulin des députés du G13 et ceux du G30 qui reproche au président Mathurin Nago une mauvaise gestion du parlement. La visite rendue hier au médiateur Albert Tévoédjrè serait-il pour entreprendre une médiation auprès de ses adversaires politiques? A quelle fin a t-il entrepris cette démarche? Les jours à venir éclaireront davantage l’opinion publique sur cette affaire.

 

 

Ismail Kèko