La Nouvelle Tribune

L’Upd-Gamesu fustige le boycott de la conférence de presse de l’UN

Espace membre

Suite à une réunion du Bureau exécutif national du parti Union Pour le Progrès et la Démocratie (Upd-Gamesu) tenue le 08 août dernier à Cotonou, une analyse de la situation socio-politique nationale actuelle a été faite suivie d’une déclaration. 

Au terme de cette déclaration, le parti Upd-Gamesu présidé par le professeur Mathurin Coffi Nago, a fustigé le présumé boycott de la conférence de presse de l’Union fait la Nation (UN) et a exigé qu’une enquête soit diligentée pour la manifestation de la vérité et l’administration d’une sanction adéquate aux auteurs et à leurs complices quels qu’ils soient afin de préserver les acquis démocratiques de notre peuple.
Le parti se dit également préoccupé par la situation de tension politique et de psychose que vit actuellement notre pays et s’interroge sur les objectifs réels poursuivis par les uns et les autres à travers leurs comportements et leurs déclarations. Selon la déclaration de ce parti politique signée par son premier vice-président Louis Gbodou, « leur exacerbation n’est pas de nature à garantir au peuple béninois la sérénité indispensable pour faire face à ses problèmes de survie ». Par ailleurs, le parti Upd-Gamesu invite les acteurs de la vie socio-politique, toutes tendances confondues, à se départir de tous sentiments de colère et de tous comportements de haine, de vengeance et de violence et à s’engager avec humilité et conviction dans la voie d’un dialogue franc et constructif sur la situation socio-économique en général et sur les grands dossiers du moment en particulier, afin de permettre au Président de la République et à son Gouvernement de poursuivre, dans la rigueur et la transparence, les efforts du développement requis pour le bonheur de nos paisibles populations.

Le Parti lance enfin un appel pressant à toutes les forces éprises de paix et de justice, où qu’elles se trouvent, afin qu’elles jouent leur partition pour faire entendre raison aux uns et aux autres et pour redonner confiance au Peuple béninois qui ne réclame que Paix, Pain et Justice.