La Nouvelle Tribune

Protestation contre le pouvoir : les syndicalistes, instruments des opposants

Espace membre

« C’est vous qui savez lutter, venez nous y aider », indiquait un haut responsable des partis de l’opposition s’adressant à un des syndicalistes révolutionnaire reconnu. « Vous  savez lutter.

 Vous avez les techniques de manifestations publiques.  Il n’y a que vous qui réussissez à ébranler Yayi », ajoutait l’opposant, chef de parti politique. Il  donne rendez-vous  à celui-ci. En effet, les responsables de partis politiques  de l’opposition se rapprochent de plus en plus des syndicalistes reconnus pour leur combattivité.  Ils visent à organiser un mouvement de protestation pour dénoncer le pouvoir qu’ils estiment coupable de malversations financières dans plusieurs affaires. La désolation est générale à propos des dossiers d’Icc-services, le coton, affaire Pvi, gestion de la correction de la Lépi. « Yayi a déçu ! » entend-on partout. Les opposants entendent déclencher incessamment des mouvements de protestation en vue d’amener le chef de l’Etat  à réclamer la vérité notamment dans les dossiers Icc-services, la Lépi …. Ils s’inspirent certes de la période récente des échéances électorales où ce sont les syndicalistes avec quelques organisations de la société civile  qui ont réussi à ébranler le gouvernement contre sa position sur la liste électorale permanent informatisée (Lépi), avant qu’il ne procède à la satisfaction des exigences faites par le peuple dans ce dossier avant les élections dans ce dossier. Aussi, ces opposants se réfèrent  aux militants de partis politiques de l’obédience ‘’ démocratie révolutionnaire’’ dont  le parti communiste du Bénin. En réalité le besoin se fait sentir dans le  contexte que le  gouvernement entretien le flou dans les dossiers sus-indiqués et certainement jusqu’à son départ du pouvoir le plus tôt  serait le mieux. Certains politiciens soulignent que s’il n’y a pas eu le mouvement de 1989, le Prpb ne permettrait par l’avènement de la démocratie. Alors, quand le peuple sera tranquille face à tant de dossiers de malversations au contenu nébuleux, la démocratie béninoise trainera encore longtemps à connaitre son développement.