La Nouvelle Tribune

«Tous les indicateurs sont au rouge», dixit Noël Chadaré

Espace membre

Le Secrétaire général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes (Cosi) était l’invité de l’émission zone franche de ce dimanche.

Le climat socio-économique actuel du Bénin inquiète le Secrétaire général de la Confédération des organisations syndicales indépendantes (Cosi). Invité de l’émission zone Franche de la chaîne privée de télévision, Canal 3 Bénin de ce dimanche, Noël Chadaré s’est prononcé sur la gouvernance actuelle du pays. Et ce après des commentaires et éclaircissements sur les événements qui ont marqué la Cosi il y a quelques mois, avec notamment son élection et le départ de son malheureux challenger qui a dénoncé une violation des textes de l’organisation. «Les finances du pays sont au rouge, selon des personnalités au sommet de l’Etat. Nous allons droit dans le mur», a affirmé Chadaré tout en précisant qu’il n’est pas alarmiste. Cause principale de cette situation «inquiétante» : la gouvernance.  Pour lui, «nous» devons revoir les choses. «Le gouvernement a de bonnes idées, mais il faut revoir l’approche, la méthodologie», a-t-il suggéré après avoir souligné que le pays est géré «à la petite semaine. Il y a trop d’improvisation et on rétropédale.» L’exemple choisi est la réforme du Programme de vérification des importations de nouvelle génération (Pvi-ng). La réforme n’est pas mauvaise, c’est plutôt  la méthode d’introduction qui pose problème, selon ses termes. Pour ce qui est du dialogue social, il conseille au gouvernement de «discuter avec sincérité avec les travailleurs. Car ceux-ci ne sont pas là pour créer des problèmes au pouvoir.»