La Nouvelle Tribune

Nécessité de rassurer sur l’existence du fichier électoral

Espace membre

Alors que la classe politique a engagé le débat pour la correction de la Lépi, des interrogations se lèvent à nouveau sur le lieu où se trouve le fichier électoral informatisé.

Où se trouve la liste électorale permanente informatisée (Lépi) ? Existe-t-elle vraiment ? Ces deux questions qui étaient au bout des lèvres  lors de la période électorale de 2011 semblent refaire surface. Et ce à un moment où le débat sur «l’actualisation», la «correction» ou encore la «révision»-ces termes sont employés selon le bord de chaque acteur- de la Lépi, bat son plein. Ce fichier informatisé utilisé lors du double scrutin présidentiel et législatif de mars /avril 2011. Mais difficile de dire actuellement où se trouve la Lépi. Les travaux de la mission d’évaluation de l’organisation internationale de la Francophonie (Oif) qui a séjourné au Bénin courant janvier-février semblent avoir levé l’équivoque sur l’existence du fichier électoral. Mais les commentaires faits par les partis de l’opposition suscitent à nouveau des inquiétudes. Dans son rapport, cette mission affirme qu’il « importe de souligner que le processus RENA/LEPI a atteint des résultats certes satisfaisants.» Ces résultats sont, cite le rapport, la disponibilité d’une base de données géographiques pouvant servir à diverses fins ; un enregistrement à hauteur de 83% des électeurs potentiels (ce qui est une réussite considérant les taux atteints dans d’autres pays) ; la disponibilité des données biométriques personnelles pouvant servir de base à l’établissement de documents d’identification sécurisés, à la recherche de criminels et de matrice à la modernisation de l’État civil.

Mettre fin aux suspicions

Dans sa déclaration sur la correction de la Lépi ce mercredi à son siège à Guinkomey, Cotonou, l’alliance Abt est revenue sur la question de l’existence et la fiabilité de la Lépi. Pour les partisans d’Abdoulaye Bio Tchané, candidat malheureux à la présidentielle de 2011, « à ce jour, la Lépi n’est disponible nulle part malgré la prescription par la loi de sa publication.» Et « la non disponibilité de la Lépi à ce jour traduit la gêne des concepteurs de la liste qui a conduit aux élections présidentielles et législatives de 2011. Celle-ci a clairement révélé les lacunes graves et la supercherie qui ont entaché tout le processus de conception ». Le langage est le même du coté de l’Union fait la Nation (Un), la plus grande alliance politique de l’opposition. La société civile dans sa majorité est dans la même danse. Seule la majorité présidentielle martèle et confirme l’existence de la Lépi. Mais les membres de la famille politique du chef de l’Etat ne disent pas où se trouve la liste. Pourtant, la classe politique veut s’engager dans un processus consensuel de « correction » du fichier pour les élections communales de 2013. Dans ce contexte, il importe de rassurer toute l’opinion béninoise sur l’existence et la localisation de la Lépi en vue de mettre fin aux suspicions. La mise en application de l’article 32 de la loi n° 2009-10 du 13 mai 2009 portant organisation de recensement électoral national approfondi et établissement de la Liste électorale permanente informatisée ferait, sans doute, l’affaire. Il s’agit de l’affichage de la Lépi dans les villages et quartiers et sa publication sur internet.