La Nouvelle Tribune

Le président de la Cour suprême plaide pour la correction des lois électorales

Espace membre

Le président de la Cour suprême Ousmane Batoko a rendu visite mercredi dernier au président de l’Assemblée nationale Mathurin Nago. 

Hormis les échanges formels entre les deux présidents d’institutions, le président de la Cour suprême était porteur d’une préoccupation majeure, celle qui concerne la correction de la loi électorale qui régit les élections communales. Selon ses déclarations, depuis qu’il est élu, cette institution mobilise toutes ses ressources humaines pour la gestion du contentieux issu des dernières élections communales. En effet depuis 2008 où ces élections ont eu lieu, on continue toujours de gérer le contentieux électoral. Pour le président de la Cour suprême, c’est l’absence de lois bien conçues qui favorisent ce désordre. C’est pour cela qu’il invite le président de l’Assemblée nationale à penser à la correction des lois qui régissent les élections communales afin d’éviter le désordre que l’on a observé au niveau du contentieux des élections communales dont s’occupent la Cour suprême. Souhaitons que les députés prennent en compte cette doléance pour éviter les cafouillages à la tête de nos communes