La Nouvelle Tribune

Concertation sur la Lépi : l’absence du Prd bloque les travaux

Espace membre

(La séance reportée à mardi prochain) Plusieurs fois reportée, la rencontre de concertation des groupes parlementaires de l’Assemblée nationale a été reportée une fois encore au mardi prochain.

Pour cause, les représentants du parti du renouveau démocratique (Prd) ont brillé par leur absence hier au cours de cette rencontre sur la Lépi. A en croire certains députés rencontrés à la suite du houis clos, ils ignorent pour le moment les raisons de l’absence du Prd. Selon les mêmes députés, le Prd était quand même bien annoncé pour participer à cette rencontre mais leur boycott a surpris plus d’un hier dans la salle. Les autres députés présents auraient demandé que la séance soit reportée purement et simplement à mardi prochain après quelques échanges. Selon nos sources, toutes les autres formations politiques, aussi bien de la mouvance que de l’Union fait la nation ont été représentées en dehors du Prd qui ne s’est fait pas représenter. Le président du groupe parlementaire de l’UN Antoine Kolawolé Idji a fait une déclaration à l’ouverture des travaux, dans laquelle il explique que l’UN avait proposé qu’ils se retrouvent le 17 mai 2012 pour la présente rencontre. La présidente du groupe parlementaire « Nation et Développement » Rosine Vieyra Soglo avait suggéré la date du vendredi 18 mai parce qu’elle voyageait le samedi 19 mai 2012. Par contre le président du groupe parlementaire Prd-UN à proposé la date du mardi 22 mai qui faisait consensus dans un premier temps. Finalement, à en croire les déclarations de Kolawolé Idji, à la demande du président Grégoire Laourou, agissant au nom de la majorité parlementaire, c’est finalement la date d’hier jeudi 24 mai 2012 qui a été retenue de commun accord. « Il s’agit d’œuvrer, par tous les moyens, politiques, parlementaires, juridiques pour faire de la Lépi un instrument utile à notre peuple, à la consolidation de la démocratie, au renforcement des institutions, à la transparence de toutes les élections à venir, en 2013, en 2015, en 2016, en 2018, en 2019, de toutes les élections à venir, dans 20 ans, dans 50 ans! » a déclaré le président du groupe parlementaire UN. Enfin, il a ébauché des pistes de solutions, telles que, décidées, par la loi, de la poursuite du processus d’établissement de la Lépi afin de corriger les graves insuffisances de l’outil actuel et de prendre en compte tous ceux que la loi prévoit comme devant y figurer. De même, fiabiliser les données recueillies et rassurer les populations sur la transparence des nouvelles procédures et des résultats auxquels elles doivent aboutir. Au terme des échanges menées avec les délégués présents, il a été retenu finalement de mettre sur pied un comité de deux membres composés des honorables Grégoire Laourou et Antoine Kolawolé Idji afin de rencontrer les leaders et députés du Prd pour avoir plus de précisions sur leur absence à cette rencontre et aussi leur position. Mais on apprend déjà des sources proches du Prd que leur absence s’explique par les préparatifs au séminaire  sur la Lépi prévue pour  demain.