La Nouvelle Tribune

Chasse aux sorcières : un cadre de la mairie de Porto-Novo limogé pour ses accointances politiques

Espace membre

Il s'appelle Kamal Dine Tidjani, jusqu'à la semaine dernière, il était encore Chef service coopération décentralisation à la mairie de Porto-Novo. Mais depuis hier, il ne l'est plus.

Il a été relevé de ses fonctions par le maire de la ville. Selon l'arrêté pris par le maire pour mettre fin à ses services, deux griefs lui sont reprochées : insubordination, refus d'obéir à des supérieurs hiérarchiques. Des motifs aux contours flous, peu convaincants pour emporter l'adhésion de l'opposition. Surtout que jusque là, l'autorité municipale ne lui a jamais notifié un acte d'insubordination ou de refus à des supérieurs hiérarchiques. Les raisons seraient tout autre. Selon des sources concordantes, ce limogeage n'est que politique. Son malheur viendrait du fait qu'il a eu l'outrecuidance de déclarer publiquement et face à la presse son soutien au Chef de l'Etat. Ce que personne n'a osé faire par ici. En effet, le mercredi 16 Mai passé, en sa qualité de porte parole du Mouvement politique des jeunes de Porto-Novo(Mpjp) il a lu la déclaration qui consacre l'entrée de ce mouvement, jadis proche du Prd, dans la majorité présidentielle. C'est donc cette déclaration qui aurait suscité l'ire du maire Océni. Depuis la création de ce mouvement en Janvier dernier, le Chef service coopération décentralisée a constamment critiqué la gestion de la ville de Porto Novo par l'équipe municipale actuelle. On se rappelle bien, le dimanche 22 Janvier, il était reçu sur l'émission « Zone Franche » de Canal3 où il a dénoncé la gestion « approximative » de la ville de Porto Novo. Depuis il est devenu la risée des autorités municipales, persecuté et même menacé. Une seule question à se poser : la mairie de Porto Novo est-elle une jungle réservée uniquement aux seuls militants Prd ?