La Nouvelle Tribune

En visite hier à la Cena

Espace membre

{ic_doc}{/ic_doc}

Trois ministres de Yayi jouent aux sapeurs pompiers

Alexandre Hountondji, Issa Démonlé Moko et Idrissou Bio Gounou Sina respectivement ministre chargé des Relations avec les institutions, porte parole du gouvernement, ministre de la Décentralisation et ministre de la Réforme administrative et institutionnelle ont été reçus hier matin par le président de la Commission électorale nationale autonome (Cena), Pascal Todjinou. Après un peu plus de trois heures passées hier dans le bureau du président Todjinou à Cotonou, les trois émissaires du gouvernement n’ont fait aucune déclaration à la presse à leur sortie. Cependant il ressort de certaines indiscrétions qu’il a été question au cours des discussions qu’ils ont eues avec le président de la Cena, des difficultés de trésorerie et autres contingences auxquelles l’organe chargé de la préparation et de l’organisation des élections locales du 20 avril prochain est confronté depuis son installation. Il s’agit notamment des limites considérables des moyens, matériels, financiers et logistiques mis à la disposition de cet organe dans le cadre de sa mission. Lesdites limites ont poussé certains démembrements à déclencher mardi dernier à Cotonou un mouvement de revendication devant conduire à l’amélioration de leurs statut et conditions de travail. Cette grogne soulevée par les membres des démembrements de la Cena dans le département du Littoral est partagée, selon les informations recueillies sur place au siège de la Commission électorale départementale (Ced) du Littoral, par les membres des structures de la Cena sur toute l’étendue du territoire national. Les conditions de travail seraient d’ailleurs plus difficiles à l’intérieur du pays où, apprend-on, des membres des démembrements de la Cena sont parfois obligés de recourir à leurs propres moyens soit dans leurs déplacements soit pour le stockage des matériels et outils électoraux. La résolution de ces problèmes incombe certes au bureau de la Cena. Mais celui-ci accuse le gouvernement de n’avoir pas jusqu’ici satisfait à son devoir de mise à sa disposition des moyens nécessaires.

 

Ludovic D. Guédénon