La Nouvelle Tribune

Le siège du ministre Sofiath Onifadé toujours vacant

Espace membre

Depuis la nomination de Sofiath Onifadé Baba Moussa au gouvernement au poste de ministre de l’énergie et de l’eau, son fauteuil serait toujours vacant au sein du conseil municipal de la ville de Porto-Novo où elle était auparavant conseillère municipale élue sur la liste Fcbe dans le 3è arrondissement de la ville.

Au moment où Sofiath Onifadé Baba Moussa était élue conseillère à Porto-Novo, elle n’occupait pas encore un poste nominatif. Quelques années plus tard, autrement dit l’année écoulée, elle a été nommée D/Cous adjoint par le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Puis quelque temps après, elle fut promue D/Cous. Mais la conseillère Sofiath Onifadé Baba Moussa a toujours gardé son fauteuil de conseillère au sein du conseil municipal de Porto-Novo parce que, selon certaines indiscrétions elle serait la seule femme conseillère Fcbe au sein de ce conseil municipal. Plusieurs correspondances auraient été adressées par ses pairs politiques de la ville de Porto-Novo afin que son suppléant siège désormais à sa place. A en croire des sources préfectorales, son suppléant a pour nom Pierre Sanda Hounsou et serait un fonctionnaire à la retraite. Ce dernier est aussi membre influent de la grande majorité présidentielle de la ville de Porto-Novo. Depuis que Sofiath Onifadé Baba Moussa est promue à un rang plus élevé, c’est-à-dire ministre de la République, elle devrait céder cette fois-ci systématiquement son fauteuil de conseillère à ce suppléant. Ce qui ne serait pas encore fait jusqu’à ce jour. Alors qu’elle est nommée il y a environ deux semaines déjà. L’actuelle ministre de l’Energie et de l’Eau n’aurait pas encore déposé sa démission et cumule son poste de ministre avec celui de conseiller municipal. Or conformément aux dispositions de l’article de la loi portant règles générales pour les élections en République du Bénin, son poste actuel de ministre dans le gouvernement est incompatible avec son poste d’élue conseillère. C’est dire que la ministre de l’Energie et de l’Eau doit normalement déposer sa démission pour que son suppléant siège au sein du conseil municipal de Porto-Novo.