La Nouvelle Tribune

Jonas Gbian rencontre enfin les travailleurs

Espace membre

Le vendredi 20 avril 2012, le nouveau ministre des finances Jonas Gbian a rencontré les travailleurs-partenaires sociaux de son département, après sa prise de service en catimini. De sources concordantes, le nouveau Ministre des Finances, Jonas Gbian aurait initié une rencontre de prise de contact avec les partenaires sociaux le vendredi dernier. Une rencontre bien improvisée. 

Car, selon les mêmes sources, c’est à la  fermeture des bureaux la veille, soit le jeudi que les syndicalistes ont été invités pour une rencontre avec le ministre le lendemain. Et, à en croire certaines indiscrétions, le ministre aurait présenté son curriculum vitae pour montrer qu’il n’était pas un intrus mais plutôt un habitué des lieux. Il affirmait même «assurer, avant sa nomination, l’intérim, lorsque le ministre était en déplacement». Il a également mis l’accent sur sa disponibilité à régler les problèmes. Toutes choses que les syndicalistes disent vouloir «prendre en compte pour le noter demain». De nos sources, il ressort que, pendant environ une heure, plusieurs préoccupations ont été abordés. Au nombre de ces problèmes, l’on note la disposition des hommes aux postes de travail, la participation des travailleurs au contrôle des fonds publics mis à la disposition du département, l’affaire Dangnivo et autres. A la fin de la rencontre, les partenaires sociaux déplorent le fait que le Ministre ait convoqué une rencontre alors qu’il semblait avoir d’autres occupations.

Que  nous cache-t-on ?

Suite au remaniement technique du gouvernement intervenu le 10 avril 2012, l’ex-ministre des Mines et de l’énergie Jonas Gbian a été affecté au Mef en remplacement de Mathys.  Et qu’il vous souvienne, dans sa parution du jeudi 19 avril dernier, votre quotidien La Nouvelle Tribune titrait : «Jonas Gbian prend service en catimini» et a révélé les conditions dans laquelle l’ex-ministre Adidjatou Mathys a passé le témoin au ministre du plan Marcel de Souza après les injonctions du Chef de l’Etat. Et, l’on se rappelle que le ministre avait pris service sans attendre une passation de service en bonne et due forme. Même si l’on a voulu faire passer cette passation en catimini pour un nouveau rythme de travail du gouvernement, des suspicions persistent. Certes, il y a quelques années, l’ex-ministre Soulé Mana Lawani avait passé service à Iréné Koupaki pour Idriss Daouda. Le contexte est différent et le tollé qui s’en est suivi en son temps, est bien connu de tous.

Avait-on peur que la séance de passation de charges révèle des secrets de polichinelle ? Que l’ex-Argentière nationale parle, tout comme Lawani après son départ, comme semblent l’exprimer certaines personnes? Selon les rumeurs qui courent, le Ministre Adidjatou Mathys aurait déjà donné les raisons de son départ de la tête du Mef lors de la cérémonie des saluts aux couleurs il ya quelques temps. En tout cas, à l’heure actuelle, on est bien tenté de penser que les raisons liées à la question de la subvention des intrants coton, au cœur d’une longue polémique, n’est pas écartée. De même que celles liées à la révision du contrat de Bénin Control Sa, la société en charge de mettre en œuvre le programme de vérification des importations de nouvelle génération.