La Nouvelle Tribune

Le Pcb tire à boulet rouge sur le régime Yayi

Espace membre

Le bureau politique du parti communiste du Bénin (Pcb), s’est réuni dans l’après midi de ce samedi 21 Avril, au centre de promotion de l’artisanat (Cpa) à Cotonou, pour se pencher sur la situation politique et sociale du pays. Laquelle situation aboutirait à la conclusion que la cupidité, la corruption, l’apatridie et le mensonge règnent en maitres sous le régime de la refondation.

«Les conditions de vie des populations béninoises se sont dégradées comme jamais auparavant. Les caisses du trésor public sont vides, asséchées par la gabegie». C’est à partir de ce constat que le bureau politique du parti communiste du Bénin (Pcb), soutenu par les organisations et centrales syndicales du  pays, en appelle à la vigilance du peuple béninois. Au cours d’une conférence publique qui s’est tenue dans la salle de réunion du Cpa à Cotonou, les membres du parti, à travers leur porte parole, Dénis Sindété, ont passé en revue ‘’les scandales’’ qui font l’actualité sociopolitique du Bénin. D’après eux, les dernières semaines confirment et aggravent les constats déjà faits par la population sur l’an I de Boni Yayi 2. En effet, le coton, la seule filière encore vivante pour le Bénin, étalerait au grand jour l’incapacité de l’actuel locataire de la marina et son échec dans ce domaine. En témoignent,  les milliards de fonds qui seraient engloutis chaque année dans une production dont le gouvernement ne connaitrait même pas la quantité.
Les membres du bureau politique du Parti communiste du Bénin, considèrent que l’échec de la mise en œuvre du programme de vérification des importations de nouvelle génération (Pvi-ng), est imputable au chef de l’Etat. Ce dernier aurait renié sa signature et remis en cause le contrat qu’il aurait fait signer par trois de ses ministres et le décret qu’il aurait lui-même pris pour valider ce contrat. Ils en sont parvenus à la conclusion que le président de la République serait incapable de négocier sainement dans l’intérêt du pays, des affaires au sommet de l’Etat qu’il signe sans connaitre. Les militants du Pcb appellent donc le peuple béninois à faire preuve de discernement en restant sur ses gardes contre toute tentative de confiscation du pouvoir.