La Nouvelle Tribune

Pour barrer la route à une révision opportuniste de la constitution : le Front citoyen met en place son staff

Espace membre

Pour contrer une révision opportuniste de la constitution et pour défendre les acquis démocratiques de la Conférence des forces vives de la nation de février 1990, un front est mis sur pied. Les initiateurs et partisans se sont réunis hier au Codiam pour se doter d’une direction provisoire dirigée par le professeur Antoine Détchénou.

Faire le point de la journée du 22 mars et installer une direction provisoire. C’est l’ordre du jour de la rencontre qui a connu la participation des membres du Ccpr-Gria élargis à d’autres acteurs chevronnés de la société civile et des Béninois ordinaires décidés à lutter contre toute révision opportuniste de la constitution. Dénommé Front citoyen pour la défense des acquis démocratiques de la conférence des forces vives de la nation de Février 1990, cette organisation est mise sur les fonts baptismaux le 22 mars. Elle intervient dans un contexte surchauffé de révision opportuniste ou non de cette constitution. Selon ses responsables, ce front vise à encourager  le réveil citoyen en vue de défendre bec et ongle la constitution contre toutes turpitudes et volontés de révision intéressée de la constitution. Dans la restitution de synthèse lue par Célestine Zannou, le Front citoyen qualifie de «supposée» la liste électorale permanente informatisée (Lépi) et insiste sur la nécessité de la toiletter afin de prendre en compte tous les oubliés. Le Front citoyen pour la défense des acquis démocratiques a aussi pris des résolutions en ce qui concerne la révision de la constitution de décembre 1990.
La direction provisoire du Front citoyen se subdivise en deux sous directions. La présidence qui est un organe représentatif et honorifique est dirigée par le professeur Antoine Détchénou assisté de cinq autres membres. Le Colonel Glèlè Lucien, l’ex-ministre Jean Roger Ahoyo, l’Ambassadeur Gratien Pognon, les sieurs Deen Saïzonou et Moubachirou Moutaïrou sont les vices présidents de la présidence. La coordination, organe exécutif qui sera mis sur pied dans les prochains jours et composé de 23 membres représentatifs de toutes les forces sociales du Bénin suivant un quota.