La Nouvelle Tribune

Communales 2008 à Porto-novo

Espace membre

{ic_doc}{/ic_doc}Bataille serrée entre le Prd et Fcbe

A quelques jours de l’organisation du scrutin du 20 avril 2008, les différents états majors affûtent leurs armes afin de s’imposer sur le terrain. Les tractations et les positionnements dans la ville de Porto-novo aussi bien au Prd qu’à la Fbce dénotent déjà de l’ambiance qui  va régner lors de ces consultations électorales.Le parti du renouveau démocratique ( Prd) de Me Adrien Houngbédji arrivera t-il à imposer une fois encore sa suprématie aux autres forces politiques lors de ces élections communales dans la ville de Porto-novo? Face à la lourde artillerie financière de la Fcbe  et les positionnements de part et d’autre,

quelle sera  l’issue de cette rivalité politique qui s’annonce au grand jour dans la cité des aïnonvis? Du côté de Forces cauris pour un Bénin émergent ( Fcbe) , des positionnements stratégiques ont été aussi faits tels que l’actuel premier adjoint au maire de Porto-novo Me Adébo Djamiou du Msup qui, lors des communales de 2002, avait été en alliance avec le Prd. Mais lors des dernières élections législatives, il se trouve que  ce dernier a définitivement tourné dos au Prd de Me Adrien Houngbédji pour se retrouver dans la barque mouvancière. Le président du Msup, il faut le rappeler, fait  partie des dirigeants du culte égoun  goun de la ville et à ce titre il  draîne une importante frange de la population de cette ville à son actif. Il se présente pour ces communales en tête de liste Fcbe dans le 1er arrondissement de Porto-novo. Il aura face à lui, un véritable challenger du Prd en la personne  de l’actuel député de Porto-novo Melvina  Yibatou Glèlè qui a fait ses preuves lors des dernières élections législatives. Elle constitue aussi, selon  certaines informations,  l’un des poumons financiers du parti du renouveau démocratique ( Prd). Outre les positionnements, il ne faut pas négliger la candidature de l’ancien directeur de campagne  de l’honorable Sofiath Shannou en la personne de Latif Latoundji, lui même ancien farouche militant du Prd, qui serait positionné aussi sur la liste Fcbe pour ces élections communales. De même qu’un membre inffluent de la coordination de campagne de Fcbe à Porto-novo en la personne de El Hadja Mouinatou  qui serait positionnée  dans le deuxième arrondissement de la ville. Par contre du côté du Prd, le maire sortant Bernard Dossou  qui a été une fois positionné  pour ces communales, doit être aussi craint puisqu’il se présente dans le 4è arrondissement derrière le chef d’arrondissement Bienvenu Agossou et d’autre  tel que le Dr Ahlonsou François. L’ancien ministre des enseignements primaire et secondaire Colette Houéto se jette aussi dans la bataille aux côtés du Prd dans le 1er arrondissement. L’ancien député Tidjani Falilou dit Mpipi serait aussi candidat  et tête de liste  dans le 2è arrondissement de Porto-novo. Face à ces positionnements  du côté du Prd, on se demande si la ville de Porto-novo  ne va plus revivre au soir  des résultats le phénomène «Zossou Gaston» de la liste Anfani, qui, on se souvient, a mordu la poussière face à l’artillerie du Prd dans cette ville. Malgré les moyens  déployés en son temps  par ce candidat, personne  ne pouvait croire que sa liste obtiendrait deux conseillers qui ont fini par démissionner. Mais pour le moment et selon les informations recueillies dans chaque état major, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, la bataille serait très rude et serrée entre ces deux formations politiques qui ont pu s’en tirer lors des dernières élections législatives dans la 19è circonscription électorale avec un député pour les Fcbe et 4 pour le Prd. On apprend aussi de sources crédibles que le président du Prd Me Adrien Houngbédji, malgré qu’il ne soit pas positionné dans la ville de Porto-novo descendra lui même sur le terrain pour soutenir ses poulains et sa liste face au rouleau compresseur de Fcbe qui aura à ses c ôtés le chef de l’Etat en personne. C’est dire que des étincelles vont illuminer l’horizon  lors de ces communales à Porto-novo.

 

Ismail Kèko