La Nouvelle Tribune

Les enseignants jetés en pâture aux parents d’élèves

Espace membre

Les membres du gouvernement sont depuis ce vendredi en tournée dans le pays pour, dit-on, expliquer aux populations à la base les tenants et aboutissants de la grève dans le secteur de l’éducation. Cette tournée n’aura pour conséquence que de dédouaner l’exécutif puis montrer aux populations l’inopportunité du mouvement de débrayage des enseignants.

Nouveau feuilleton dans le bras de fer entre le gouvernement et les enseignants de la maternelle, du primaire, du secondaire général et du secondaire technique en grève depuis plus d’un mois. Après l’échec des négociations entre le gouvernement et les syndicats, les menaces de défalcations sur salaire brandies, le gouvernement a opté pour une descente sur le terrain. Où sont rencontrés entre autres, les associations de parents d’élèves, les préfets, les élus locaux, les chefs traditionnels, les forces de sécurité, les enseignants, etc. selon un communiqué de presse de la présidence de la république. Depuis  la fin de la semaine dernière, notamment vendredi, les membres du gouvernement sillonnent différentes localités pour dit-on, expliquer aux populations à la base et à toutes les catégories de personnes suscitées les « tenants et aboutissants » du débrayage dans le secteur éducatif et surtout les mesures prises pour la reprise des cours dès ce jour. Ainsi, face à la témérité des enseignants et l’inquiétude des parents d’élèves qui, redoutant une année blanche, ont le regard braqué sur l’exécutif, le gouvernement a décidé de mettre en œuvre une autre stratégie ; vaste campagne de sensibilisation et d’information sur le terrain sont sur le terrain. Selon les échos à nous parvenus, il est expliqué entre autres aux populations, l’incidence financière qu’une éventuelle satisfaction des revendications des enseignants pourrait avoir, l’indisponibilité de ressources dans les caisses et toutes les actions entreprises par le régime Yayi en faveur des enseignants. Le gouvernement veut en réalité se dédouaner du blocage dans les négociations entre lui et les syndicats et des conséquences qui peuvent en découler pour l’éducation. Une telle tournée ne vise donc qu’à livrer les enseignants à l’opinion publique. D’autant plus que cela contribuerait à changer chez les populations la compréhension qu’elles ont de la grève et notamment leur point de vue sur la légitimité et l’opportunité de la grève des enseignants.