La Nouvelle Tribune

Plaidoyer pour susciter l’engagement du chrétien dans la cité

Espace membre

L’aumônerie nationale des cadres et personnalités politiques organise les dimanches 18 mars, 15 avril, 6 mai, 20mai et 10 juin 2012 une série d’ateliers sur l’engagement du chrétien dans la cité. En prélude à ces événements, une conférence de presse s’est tenue dans la matinée d’hier au Codiam, en vue d’attirer l’attention de l’opinion publique sur l’opportunité d’une telle initiative.

«L’expérience flottante de la démocratie béninoise continue de se maintenir dans la stabilité, parfois à notre grand étonnement, mais l’on conviendra qu’incompétence politique, carence éthique et morale lui tiennent toujours la dragée haute». C’est donc pour mettre un terme à cette situation et susciter l’engagement politique du chrétien en vue d’une bonne gestion du bien commun que s’est tenue la présente conférence. A cette occasion, l’aumônerie a comparé les comportements inappropriés des chrétiens catholiques avec les exigences de l’Eglise. Elle est de ce fait partie d’un certain nombre de constats pour ensuite aboutir à des approches de solutions. En effet, les chrétiens catholiques sont de plus en plus méconnaissables en politique, sinon de moins en moins engagés, pendant que des adeptes d’Eglises parallèles, de confessions religieuses ou d’obédiences ésotériques s’insèrent dans les rouages de l’Etat, y influent de tout leur poids, visant à en prendre à terme les rênes. «Et pourtant, l’engagement politique est un devoir citoyen nécessaire à la bonne gestion du bien public et pour le disciple du christ, une exigence de la foi et de la charité au service du salut de l’homme». Selon le père Efoé Julien Pénoukou, aumônier des cadres et personnalités politiques, le renouveau démocratique n’a pas toujours généré une culture démocratique assez solide et la politique est devenue un champ clos de poursuite d’intérêts et un raccourci facile pour s’enrichir. «Et l’Eglise doit réagir face à cette situation». L’aumônerie nationale des cadres et personnalités politiques, avec l’assistance scientifique d’un comité de réflexion et l’appui logistique du Mouvement des Cadres et Personnalités Politiques(Mccpp), a cet effet, a entrepris depuis décembre 2011, l’élaboration d’un projet d’assises catholiques sur l’engagement du chrétien dans la cité. Ces assises représentent une structure et un creuset de réflexions et d’échanges sur l’état de la nation, le système de gouvernance, les mentalités et comportements des politiques tout comme de la société civile, les atouts du patrimoine commun des béninois, les attentes et obligations des citoyens. Sur un tel arrière- fond, ces assises seront de manière particulière pour les chrétiens catholiques une prise de conscience des fondements et repères de leur nécessaire engagement, de la spécificité de leur place et rôle dans la cité pour une meilleure visibilité et crédibilité de leur identité. Ainsi, le thème phare de ‘’l’engagement du chrétien dans la cité’’ est démembré en sept sous-thèmes de travail pour sept ateliers. Ces ateliers bénéficieront pour leur mise à niveau des prestations des personnes ressources identifiées et auront au total cinq séances de travail réparties sur cinq mois. Il faut préciser que les assises proprement dites se tiendront du jeudi 21 au samedi 23 juin 2012 à Cotonou. Elles permettront d’élaborer un plan d’action, de rédiger la charte du chrétien catholique et de mettre en place un observatoire permanent sur la gestion globale du pays, le comportement des citoyens et la pratique des chrétiens engagés dans la cité.