La Nouvelle Tribune

Municipales 2013 : Un plan anti-Rb pour dégager les Soglo

Espace membre

La Rb devrait batailler dur pour conserver son maroquin de l’hôtel de ville de Cotonou lors des prochaines élections communales. Si on s’en tient aux nouvelles qui circulent dans certains états major politiques, il existe bel et bien un plan « anti-Rb » peaufiné dans la discrétion par des hommes commis à ce sujet. Depuis 2003 où la gestion des communes a été confiée aux collectivités décentralisées, la ville de Cotonou a toujours été la chasse gardée de la Renaissance du Bénin(Rb).

Aux deux élections communales qu’elle a pris part, la Rb a montré son hégémonie sur cette ville. Mais, cette donne risque de changer lors des prochaines élections communales. 

En effet, plusieurs formations  politiques travaillent  actuellement pour la conquête de cette ville stratégique. En premier lieu, le Prd dont  certains ténors  il se peut que cette donne soit modifiée lors des prochaines élections. En effet, si l’on s’en tient aux indiscrétions qui circulent dans certains Etats major politiques, un plan est  en préparation. Ses auteurs sont les anciens alliés politiques de la Rb. Ce plan serait né de l’esprit de vengeance de certains membres de l’Union fait la nation(Un) qui digère mal ce qu’ils appellent « trahison » de la Rb qui leur a tourné dos une fois que les élections soient  terminées.  La stratégie de conquête de terrain, les schémas de positionnement, le financement sont autant d’aspects pris en compte dans ce plan. Selon les auteurs de ce plan, il faut tenter avant d’échouer. « Depuis 2003, la Rb n’a jamais eu de concurrent sérieux pour les élections municipales, cette fois-ci elle l’aura », confie un membre de l’équipe qui travaille contre la Rb. Au sein du Parti du renouveau démocratique(Prd), on se cache plus pour confirmer l’existence de ce plan.  « Cette fois-ci, nous voulons faire quelque chose à Cotonou.  La Rb peut crier sur tous les toits que nous voulons leur prendre la mairie mais nos allons  faire ce que vous  voulons faire », déclare un membre du bureau politique du Prd. Depuis la dernière élection présidentielle d’Avril 2011, les relations entre la Rb et le Prd se sont fortement refroidies. Au Prd, on accuse la Rb de ne pas jouer franc-jeu avec le candidat Houngbédji lors de la dernière élection présidentielle.

Ver dans le fruit

Mais ce n’est pas seulement au sein de l’opposition et surtout du Prd que l’on travaille contre la Rb. Au sein de la majorité présidentielle, on mijote aussi quelque chose contre ce parti. De sources concordantes, c’est le parti Frap(Front républicain pour une alternative patriotique) de la première dame qui est rêve de diriger la ville de Cotonou.  Le plan serait très avancé et les faucons du parti comme Hubert Balley qui a toujours rêvé de diriger la ville de Cotonou y réfléchit activement.  Ce qui gâte l’affaire, c’est la contribution que pourraient apporter à la majorité présidentielle certains ennemis traditionnels de la Rb comme Candide Azannaï et bien d’autres qui entendent mettre leur force dans la bataille pour arracher l’hôtel de ville de Cotonou aux Soglo. Le plan contre la Rb serait très avancé et aux dernières nouvelles, les deux blocs, celui de l’opposition et celui de la mouvance serait en intelligence pour déloger les Soglo. On parle d’ailleurs de plus en plus d’un accord entre le Prd et le Frap. Preuve que la Rb est pris entre deux grands feux.