La Nouvelle Tribune

Violation des accords syndicats et gouvernement : les 5% de 2012 non appliqués

Espace membre

Le gouvernement vient de violer le décret relatif à l’institution d’un coefficient de revalorisation des indices de traitement des agents de l’Etat du 05 août 2011. Les secrétaires généraux de Syntra-Suh/Mehu,  Syntra/Sen/Mehu et Syntechsobe ont déclaré hier leur indignation face au constat.

En effet, l’article 4 dudit décret stipule que l’application de 1,25 du point indiciaire est répartie comme suit : 5% en 2011, 5% en 2012, 5% en 2013, et 10%en 2014. Alors, pendant que les travailleurs s’attendaient à constater une augmentation de 10% sur leur émolument au 1er Janvier 2012, ils n’ont eu à leur grande surprise que 5% de l’année 2011. Les militants des syndicats ont déploré cet état de chose et clamé leur ras-le-bol. Le secrétaire général de la confédération des syndicats autonomes (CSA-Bénin) a dénoncé hier cet état de chose.  «Un gouvernement responsable ne saurait avoir ce comportement» a martelé Dieudonné Lokossou secrétaire général de la CSA-Bénin qui reçoit l’information comme un choc. Nous ne saurions cautionner l’injustice, poursuit-il car c’est pour éviter de pareilles dribles que nous nous sommes concertés pour prendre des accords. «Si le gouvernement doit continuer à agir  de la sorte ; il nous verra» a indiqué Lokossou.