La Nouvelle Tribune

Assemblée nationale: Les députés votent la loi sur le recrutement des collaborateurs extérieurs de l’état

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

Malgré les pressions des centrales syndicales sur l’Assemblée nationale dans le cadre de l’examen de la proposition de loi portant régime d’emploi des collaborateurs extérieurs de l’état, les députés ont fini par adopter le texte bien qu’il n’y ait pas l’unanimité. Le gouvernement a été représenté le garde des sceaux.

Le texte de loi portant régime d’emploi des collaborateurs extérieurs de l’état a été examiné et adopté le vendredi dernier en séance plénière à la majorité des députés à l’exception de onze (11) députés qui ont opposé leurs voix et deux (02) qui se sont abstenus. La proposition de loi comporte au total quatorze (14) articles répartis en trois (03) titres. Le premier titre a trait aux dispositions générales. Il rappelle les concepts opératoires et le domaine d’application de la loi. Le second titre est relatif au régime de collaboration, le mode de recrutement et les obligations du collaborateur extérieur de l’Etat.

Quant au titre III, il concerne les dispositions diverses et finales. Lors des débats à l’hémicycle, certains députés ont approuvé l’initiative de cette proposition qui viendra corriger un temps soit peu certains problèmes récurrents dans l’administration publique mais également améliorer la qualité et l’efficacité des prestations de services publics. Par contre, d’autres ont eu la dent dure et des propos très critiques vis-à-vis de ce texte de loi. C'"est le cas des honorables Valentin Djènontin, Gilbert Bangana, Idrissou Bako, Atchadé Nourénou, Codjo Simplice, Léon Dègny et bien d’autres qui ont voté contre cette proposition de loi, selon eux au regard des dysfonctionnements et des dérapages que cette loi pourrait engendrer dans l'administration publique béninoise.

Néanmoins, d’autres députés ont introduit des amendements à ce texte de loi.